Lutte contre la contrefaçon au Burkina: Le ministère du commerce signe un protocole d’accord avec la Maison de l’Entreprise

Le Ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat a signé un protocole d’accord avec la Maison de l’entreprise du Burkina Faso ce jeudi 2 juillet  2020 à Ouagadougou. Cette signature entre dans le cadre de la sécurisation, de la reproduction et de la traçabilité du Label Faso Dan Dani.

Comme le disait Albert Einstein: «Rien n’est plus proche du vrai que le faux». Conscient de cette réalité, dans le souci de préserver l’authenticité du label Faso Dan Fani et protéger les consommateurs, le ministre du commerce, Harouna Kaboré a instruit ses structures compétentes de proposer un mécanisme simple et sécurisé avec une traçabilité accessible au consommateur du pagne label Faso Dan Fani. C’est dans cette optique que le dispositif CERTIDOC de la MEBF a été identifié.

«Je me réjouis de l’aboutissement de ce processus et je formule le voeu que ce mécanisme nous permette de mettre hors d’état de nuire les usurpateurs et les contrefacteurs. cette cérémonie marque le top départ de l’utilisation du Label Faso Dan Fani pour la confection et la commercialisation par les structures agrégées des pagnes Faso Dan Fani labelisés au niveau national et international. », se réjouit le ministre

Le Directeur général de la MEBF, Lacina Ki a fait savoir que leur contribution porte sur la sécurisation  des produits et des emballages. De ce fait, la MEBF se réjouit d’apporter son concours à la promotion et à la valorisation du pagne tissé. Le DG rassure le ministre et les différents acteurs que la MEBF mettra tout en oeuvre pour le bon fonctionnement du dispositif mis en place en accompagnant le centre national de propriété industriel.

Pour la vérification de l’authenticité du pagne, il suffit de se rendre sur le site www.peb.bf, entrer le numéro unique qui se trouve sur le label sécurisé et faire la recherche. A partir de votre téléphone, vous pouvez flascher le QR code qui est sur le label afin de vérifier son authenticité. «Cela vous rassure que c’est un pagne certifié et labelisé», affirme le chef de service informatique  de la MEBF, Yacouba Sow.

Une préoccupation principale a été soulevée au cours de cette cérémonie, à savoir la crainte d’une surenchère du prix du pagne tissé. A ces propos, le ministre rassure les uns et les autres que tout est étudié avec l’ensemble des acteurs pour la mise en oeuvre effective et efficace du pagne tissé.

Assata SINARE et Aminata SANFO (stagiaire)

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.