BURKINA FASO/ PNDES : Bilan de mise en œuvre des activités exercice 2019

Le ministère des affaires étrangères a tenu une conférence de presse ce vendredi 3 juillet 2020 à Ouagadougou. Cette revue annuelle, présidée par son Excellence Monsieur le Premier ministre, a pour objectif d’approuver le bilan de mise en œuvre  du PNDES en 2019 et les perspectives des années 2020-2021.

Depuis son adoption en juillet 2016, le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) se met en œuvre  dans un contexte très difficile. En effet, aux défis sécuritaires qui s’est accentué, ce sont ajoutées la fronde sociale et récemment, la crise de la pandémie du Covid-19. Malgré cet environnement difficile, le Burkina Faso résiste et continue sa marche. Mieux, au cours de l’année écoulée, les efforts déployés dans le cadre de la mise en œuvre du PNDES, ont permis d’engranger d’importante acquis.

Parmi ces acquis, il faut citer le renforcement de la viabilité du cadre macroéconomique traduit par la réduction du déficit budgétaire à 3% du PIB, contre 4,9% en 2018 et par une croissance de 5,7%. Pour consolider le développement du capital humain, le sous-secteur de l’enseignement supérieure à également bénéficié de nombreuses infrastructures et a connu le début des  enseignements dans les nouveaux Centres universitaires de Banfora et de Ziniaré. A ce titre, il y a le lancement de l’opérationnalisation progressive de la gratuité  d’accès  aux services et produits de contraceptions moderne, la réforme de la politique  tarifaire de l’eau en milieu rural et semi-urbain. En matière agricole, il faut retenir les efforts dans la création des emplois agricoles, soit 120294  emplois créés en 2O19 pour une cible de 80 000.

Malgré les acquis mentionnés, de nombreux défis sectoriels reste à relever et font l’objet d’un examen.

Pour le ministre des finances, Lassané Kaboré, lorsque nous regardons les conditions  des autres pays nous nous rendons compte que l’économie a été engrangée des acquis. « Dans le secteur des infrastructures routières, d’énergie et de TIC, se consolide de nombreux travaux. Le défi c’est de faire en sorte que nous puissions être  concrètement sur un certain nombre de secteur surtout dans le domaine de la modernisation et dans l’axe de la cohésion sociale » affirme le ministre des finances Lassane Kabore.

En rappel, la revue annuelle du PNDES a pour mission d’approuver le rapport de l’évaluation indépendante  des trois premières années de mise en œuvre du PNDES et de donner les orientations et les directives pour faciliter la mise en œuvre du PNDES 2020.

Aminata SANFO (stagiaire)

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.