Justice : Sit-in des avocats du barreau du Burkina devant la MACO

Ce lundi 20 mai 2019, les avocats du barreau du Burkina ont observé un sit-in devant la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) pour dénoncer la paralysie du système judiciaire au Burkina Faso.

Ce matin les avocats ont observé un sit-in de 2 heures devant la MACO pour dénoncer le disfonctionnement de la chaine pénale burkinabè et demander que des mesures soient prises pour une reprise effective des activités de la justice.
« Le symbole est de dire à l’autorité que ce lieu de correction et de détention pour les condamnés et les prévenus est un lieu pour nous qui est tout à fait symptomatique quant à la lutte que nous menons à savoir le respecter des droits de ces détenus. Nous sommes tous des détenus potentiels » a expliqué chargé de la communication et de l’image publique du barreau, Me Ignace Tougma, concernant le site choisi. Il ajoute que lorsqu’on emprisonne quelqu’un et on empêche ses parents, ses amis de lui rendre visite, de lui donner à manger et de lui donner ses médicaments, et lui empêcher toute communication avec son conseiller ; il y a une violation grave des ses droits.
Face à tout cela, le représentant du syndicat à la MACO, Belemkonbga Léopold, explique qu’au-delà du l’absence de communication, de visite, etc. Il faut noter : « nous sommes animer d’une bonne volonté pour accompagner les détenus et la population burkinabè et pour cela, il y a des activités que nous menons alors il ne faut pas que les gens vont penser que nous sommes animés d’une mauvaise foi ». « Des démarches sont entreprises pour trouver des solutions à tout cela mais ces démarches piétinent parce que depuis quelque temps le juge a donné l’ordonnance de référer mais jusqu’à présent le ministre n’a pas exécuté et nous ne savons pas pourquoi », dit-il.
Assata Sinaré

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 17 =