Burkina/Éthiopie: AGRA, un maillon fort dans l’agriculture burkinabè

En fin de séjour au Burkina Faso,  l’ancien Premier ministre d’Éthiopie et président du Conseil d’administration de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA),  Hailemariam DESALEGN,  a rencontré les hommes de médias ce mercredi 07 juillet 2021 à Ouagadougou. L’objectif de cette conférence est de présenter à l’opinion publique les actions du programme  AGRA au Burkina Faso.

Il faut dire que AGRA est une institution panafricaine née du Secrétaire Général des Nations Unies, Koffi Annan de mobiliser des partenaires pour opérer une révolution verte en Afrique. Elle est engagée dans la transformation inclusive de l’agriculture en Afrique par l’augmentation des revenus et l’amélioration de la sécurité alimentaire  de 30 millions de ménage de petits exploitants tout en soutenant les pays sur la voie d’une transformation durable de leur système agricole.

AGRA existe au Burkina Faso depuis 2007. Les actions menées ont porté sur la formation et l’appui des acteurs de la recherche pour l’amélioration variétale des semences de plusieurs spéculations (le niébé, le riz, le maïs, le sorgho, la patate douce à chaire orange, etc), le développement et la vulgarisation des approches sur la gestion intégrée de la fertilité des sols et le renforcement de l’accès aux marchés. Notons qu’AGRA a soutenu le ministère de l’agriculture dans ses efforts d’implémentation du Budget-Programme. Sur la relation entre les crédits alloués et les résultats attendus et la transformation du budget de moyens en un budget axé sur les résultats. Elle a aussi soutenu le ministère dans la mise en place d’un système de suivi et d’évaluation renforcé avec des tablettes pour une collecte de données mobiles en temps réel et géoréférencées et la réforme du mécanisme de distribution électroniques des intrants et équipements agricole. L’alliance a permis de sécuriser 2 270 tonnes d’engrais au profit 21 164agriculteurs en 2020.

Le président du Conseil d’administration d’AGRA, Hailemariam DESALEGN, au Burkina, AGRA travaille à faciliter l’accès à des financements aux producteurs. Il ajoute qu’en 2020, leurs partenariats avec les institutions financières et d’assurances ont facilité l’acquisition d’engrais et d’équipements au benefice d’environ 12 000 producteurs pour un montant de 5,83 millions de dollars américains. « Ma visite au Burkina m’a permis de constater sur le terrain l’impact de nos actions  sur la transformation structurelle de l’agriculture au Burkina Faso et l’améliorations des conditions de vie des bénéficiaires de nos interventions. Nous devons travailler à accroitre la résilience des acteurs de la chaine de valeur agricole », soutient le président.

Du reste, il faut retenir que le président du Conseil d’administration d’AGRA, Hailemariam DESALEGN a été élevé à titre exceptionnel au nom du président du Faso à la dignité de l’ordre de l’Etalon.

Ismaël KIEKIETA   

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.