Burkina/Société: Le Re.C.A.D se dévoile au public

Ce samedi 1er mai 2021, s’est tenue à Ouagadougou, le lancement officiel du Réseau des Citoyens Actifs pour le Développement (Re.C.A.D). Parrainée par M. Lambi SAWADOGO, cette cérémonie a connu la participation de plusieurs associations sœurs qui œuvrent pour le développement durable du Burkina Faso.

Conscient des problèmes que vivent les Burkinabè et des défis à relever par chaque génération, un groupe de citoyens actifs qui souhaitent participer à la transformation du pays a décidé de s’unir autour d’une organisation citoyenne. Le Re.C.A.D est une association qui travaille à unir les fils et filles du Burkina Faso afin d’engranger le véritable développement à travers la citoyenneté active.

Pour ce faire, l’association s’est fixée des objectifs essentiels qui sont entre autres sensibiliser et responsabiliser le citoyen, éveiller la conscience citoyenne, promouvoir la cohésion sociale, lutter contre la violence et l’incivisme, promouvoir un environnement vert, etc. Le Re.C.A.D, pour mettre en œuvre ses missions de promotion envisage se placer partout dans le pays à travers des représentations.

Le secrétaire exécutif du réseau, Noufou KAFANDO a souligné que l’association a déjà des représentations à l’Université Joseph KI-ZERBO, dans certaines grandes écoles et Arrondissement de la ville de Ouagadougou. Il a également rappelé que depuis sa reconnaissance, l’association a organisé une formation sur la technique d’élaboration de projet et envisage mener d’autres activités telles que les causeries éducatives dans les secteurs représentés avec toutes les couches de la société sur les questions relatives à la vie familiale et sociale, dans les universités et lycées secondaire.

Pour le coparrain de la cérémonie Boureima ZONGO, ce réseau ambitionne travailler dans différents domaines et cela sera bénéfique pour tous. Il invite les participants à suivre avec attention les différentes formations qui seront très sûrement source de création d’emplois.

Quant au parrain de la cérémonie Lambi SAWADOGO, il félicite le comité d’organisation de cette cérémonie, en particulier président du comité, Parfait Bationo.  <<J’ai  suivi de près l’organisation de la cérémonie et ce n’était pas facile. Mais malgré cela, la cérémonie a été une réussite>>, s’est-il réjoui.  Il réitère sa disponibilité au réseau en raison de leur engagement et leur volonté à contribuer à la promotion de la jeunesse et au développement durable du pays.

Le Re.C.A.D reconnait que des associations militent également dans le domaine de la promotion de la tolérance, du civisme, etc. Pour lui, le défi est énorme et c’est sa manière d’apporter sa pierre contributive à la lutte.

La fin de la cérémonie a été marquée par une remise d’attestation à certaines associations en guise des  énormes efforts qu’elles fournissent dans le cadre du développement durable au Burkina Faso. Il s’agit du groupe Facebook circulation de Ouaga, le cadre deux heures pour nous, deux heures pour kamita, les vagabonds de l’assainissement, etc.

Madina DAO (stagiaire)

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.