Mobilité et sécurité urbaine : La gare routière Ouagarinter officiellement prête pour accueillir les transporteurs

La commune de Ouagadougou avec le concours des autorités gouvernementales a procédé à l’inauguration de la gare routière Ouagarinter ce jeudi 8 avril 2021. Réalisée pour venir à bout de certains problèmes tels que l’occupation anarchique de la voie publique et l’améliorer les conditions de travail des transporteurs, la gare a coûté au total 4 362 695 409 FCFA.

Bâtie sur une superficie aménagée de 1,7 hectare, la gare Ouagarinter est une composante du Projet d’Appui à la Mobilité de Ouagadougou (PAMO) qui vise l’amélioration de la mobilité urbaine de Ouagadougou. Aussi, cette infrastructure permettra d’améliorer les conditions de travail des transporteurs et des acteurs associés ; améliorer les conditions d’accès à la gare, intégrant l’assainissement de la chalandise du projet et le confort des usagers ; éradiquer l’occupation anarchique sur la voie publique, etc.

Selon le Maire de la ville de Ouagadougou, Armand Roland Pierre BEOUINDE, leur objectif à travers cette gare était de faire face d’abord à un enjeu de desserte er d’accessibilité, mais aussi à des enjeux socio-économiques important pour leur population.

Plusieurs réalisations ont été faites sur cette gare à savoir des quais d’embarquement grands cars, des édifices à vocation administrative, sanitaire, commerciale, des parkings taxis et prend en compte les préoccupations environnementales. « Nous pouvons déjà comptabiliser plus de 350 emplois directs et plusieurs milliers d’emplois indirects découlant de Ouagarinter. Les revenus des transporteurs se verront automatiquement augmentés de 25% et les finances locales seront significativement stimulées avec environ 150 000 000 FCFA/an de revenus généré en taxe », a fait savoir Armand Roland Pierre BEOUINDE.

Cette gare moderne s’inscrit dans une dimension durable à travers une innovation majeure à savoir la valorisation solaire. Le Président de la cérémonie, le ministre des transports, Vincent DABILGOU a précisé que les toitures des trois halls de la gare sont recouvertes de 1513 panneaux solaires de types 240 Watts, d’une capacité de production journalière de 2,5 MWh Pt.

Pour que tout le monde puisse profiter des services modernes qu’offre cette gare, les autorités  exhortent les transporteurs et les usagers à l’entretenir et à préserver la qualité des installations.  A ce sujet, le représentant des bénéficiaires, Issouf MAIGA s’engage solennellement à suivre les règles qui seront édictées. Pour lui, cette gare ultra-moderne efface leurs vieux souvenirs d’exercices précaires et insalubres. « Soyez en rassurer, le fardeau des transporteurs est enterré », a-t-il laissé entendre.

D’un cout global de 4 362 695 409 HT-HD, cette infrastructure a été financée par l’Agence Française de Développement(AFD).

« Après l’inauguration de cette infrastructure moderne, s’en suivra celle de la gare de Pissy, Route de Bobo qui est en phase de finition », a promis le bourgmestre de la ville de Ouagadougou.

Assata SINARE et Madina DAO (stagiaire)

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.