4ème édition de la Semaine des énergies et énergies renouvelables d’Afrique : cette édition met l’accent sur la transition énergétique dans la sous-région ouest africaine

La cérémonie d’ouverture de la 4ème édition de la Semaine des Energies et Energies Renouvelables d’Afrique / SEERA a eu lieu le jeudi 08 2020 à Ouagadougou. Placée sous le thème : « Intégration régionale pour une transition énergétique réussie », cette cérémonie a été présidée par le ministre de l’énergie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO.

La 4ème édition de la SEERA est placée sous le signe de la réflexion sous régionale africaine. Pour le ministre de l’énergie, Dr Bachir Ismaël OUEDRAOGO, la SEERA se veut le cadre par excellence pour effectuer une analyse approfondie des opportunités de financement des projets sous régionaux dans le domaine de l’énergie.

Pour lui, il était donc important pour le pays de tenir cette édition au vue des enjeux qu’elle renferme. « Malgré la covid-19, nous devions nous retrouver pour faire le point sur nos différentes réalisations ainsi que nos acquis en matière d’énergie solaire pour mieux nous projeter dans l’avenir et atteindre notre objectif qui est l’accès universel à l’énergie », a-t-il soutenu.

Au Burkina Faso plusieurs réalisations dans le secteur de l’énergie ont été faites. « De 2015 à nos jours, le Burkina Faso a augmenté sa capacité de production en passant de 325 MW à environ 800 MW, de 18% à 45% de la population qui a accès à l’énergie, de 500 mille à 900 mille abonnés au réseau de la SONABEL. En milieu rural 22% de la population a accès à l’énergie contre 3%, il y a 5 ans», a affirmé le ministre. Pour couronner le tout, il a ajouté qu’aujourd’hui, le Burkina Faso est le leader en Afrique de l’Ouest en matière d’énergie solaire et que ce sont 16 centrales solaires qui sont actuellement construites ou en cours de réalisation.

La Chine a été choisie comme pays invité d’honneur de cette édition car selon le ministre ce pays a fait un bond impressionnant en l’espace de quelques années dans le secteur de l’énergie et il est aujourd’hui le 1er pays en matière d’installation solaire. Pour cette raison, il est important pour le Burkina Faso d’apprendre auprès d’elle et bénéficier de son expertise. « Notre collaboration avec la Chine est au beau fixe en témoigne la centrale de 4 MW offerte par la Chine au Pays des Hommes intègres et dont les travaux débuteront bientôt », a-t-il rassuré.

Quant à l’ambassadeur de la Chine, LI Jian, il a laissé entendre que son pays est prêt à soutenir davantage le Burkina Faso.

La 4ème édition de la SEERA  sera marquée par des tables-rondes, des panels, la finale du concours « meilleur projet innovation Energie », une exposition, etc. En rappel, la cérémonie de clôture de cette édition est prévue pour ce vendredi 9 octobre 2020.

Assata SINARE 

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.