Marché central de Pô : Gestion des ordures, un exemple pour les autres communes

Dans certains marchés du Burkina Faso, il n’est pas interdit de voir des ordures entachées à travers les petites ruelles et au abord du marché. Mieux, des organisations de bonne foi avec le concours des municipalités œuvrent pour la promotion d’un cadre de vie sain et propre à travers des dons de poubelles et des campagnes de sensibilisation autour de l’hygiène et de l’assainissement. Une équipe du magazine Cité Elégance, dans sa dynamique de promotion d’un cadre viable et assaini, s’est intéressé au dispositif de bacs à ordures du marché central de Pô.

Depuis quelques années, la mairie de Pô a mis à disposition du marché central des bacs à ordures pour recueillir et recycler les déchets. Une mesure qui se veut salutaire pour les commerçants et un exemple à suivre pour d’autres communes. Ceci participe à une bonne gestion des déchets du marché, autres fois abandonnés anarchiquement sur les lieux publics. En effet, la mise en place des dispositifs a permis de réduire de façon drastique les risques d’infections dues à certaines maladies liées à l’insalubrité.

Cependant, il convient de saluer de l’engagement et dévouement des services d’assainissements de la mairie de Pô qui ne ménagent aucun effort dans le suivi et la gestion des bacs à ordures afin de faciliter l’évacuation des déchets sur le site. De mèche avec l’autorité municipale ce sont des jeunes, des femmes et des personnes d’un certain âge à travers des groupements qui s’adonnent aux opérations d’évacuations des déchets vers l’usine de recyclage de Pô. Quand bien même que les uns trouve de la lenteur dans l’évacuation des bacs.  Avec des moyens très limités, ils opèrent avec des charrettes, des pelles, des raclettes et des râteaux.

Par ailleurs, il faut noter que ces associations sont confrontées à certaines difficultés dues à la mauvaise collaboration avec les populations. En effet, il n’est pas rare de constater des tas de terre et de sable dans les bacs ordures. Toute chose qui rend le travail pénible et laborieux. Elles en appellent à la citoyenneté responsable des populations dans le système de gestion des ordures. « Il nous arrive de trouver des cailloux et du sable dans les poubelles. Faute du manque de tri-sélectif des déchets. Il faut dire que tout est mis ensemble dans les poubelles. », a laissé entendre la gérante de l’association KWE MOU LOUGOU, Safiatou MOIMBOU.

En bref, la gérante de l’association KWE MOU LOUGOU appelle les populations à se pencher sur la question de propreté et d’assainissement afin de contribuer un tant soit peu à faire de la ville de Pô, un cadre de vie sain et harmonieux.

Charlemagne BILGO (Stagiaire)

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.