Ouagadougou : Il faut profiter de la baisse du niveau d’eau pour débarrasser les barrages de la jacinthe d’eau

Les barrages de la ville de Ouagadougou sont menacés par une espèce de plante aquatique appelé jacinthe d’eau. Depuis quelques années, cette plante a fait son apparition dans les barrages de la ville. Cette plante se propage très vite et empêche plusieurs activités, notamment celles des pécheurs et des jardiniers. Le Magazine Cité Elégance s’est intéressé sur cette question une fois de plus pour interpeller les autorités compétentes sur la survie du barrage. 

Depuis quelques années, l’on constate que la jacinthe d’eau envahit les barrages de la ville de Ouagadougou. Cette plante aquatique apparu depuis 1998 selon certains pécheurs, au Burkina Faso ne fait que se propagée dans les barrages et les cours d’eau. Réalisé pour approvisionner la ville en eau, le barrage participe au développement économique et social de la commune de Ouagadougou. Plus de 500 personnes mènent des activités dans ce barrage pour subvenir aux besoins de leurs familles. Il constitue une source de revenue pour les pécheurs, les jardiniers et les fleuristes. En plus de cela, ce barrage contribue à la sauvegarde de l’environnement à travers ses activités, moteur écologique qui favorise le développement et le maintien de l’environnement. Au regard de son apport au développement économique de la ville, il est important que l’on s’en occupe impérativement.

Pour l’heure, la jacinthe d’eau n’a pas encore envahi totalement une grande espace du barrage de Tanghin mais il vaut mieux prévenir que guérir. Il faut préciser qu’avec la baisse du niveau de l’eau, la jacinthe a pris du recul. Cependant, avec la saison pluvieuse qui s’annonce, la jacinthe se propagera beaucoup plus vite surtout avec la montée du niveau de l’eau. Pour éviter cette prolifération, les autorités en charge de l’eau, de l’assainissement et de l’environnement sont invitées à prendre des dispositions pour contrecarrer l’avancée de cette mauvaise plante.

Le pécheur Ablassé Tapsoba soutient qu’ils ont travaillé d’arrache-pied pour enlever la jacinthe d’eau pendant la saison sèche. « Pour le moment, n’a pas encore envahi le barrage. Mais il serait important d’agir le plutôt possible. Quand elle se propage trop, elle empêche nos activités de pêche », a-t-il souligné. Par ailleurs, il a signalé que les poissons s’étouffent et meurent à cause des racines de la jacinthe d’eau.

Zonouhan LAYA

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.