Innovation : Visite dans les locaux des inventeurs et innovateurs du Burkina

Les inventeurs et innovateurs du Burkina Faso ont reçu la visite de la direction générale de l’agence nationale pour la valorisation des résultats de la cherche et des innovations le 6 juin 2020. Cette visite organisée par l’Association Burkinabè des Inventeurs-Innovateurs (AB2I) entre dans le cadre de la promotion des produits locaux. Le directeur général de ladite agence Louis Sawadogo a félicité ces inventeurs et innovateurs, avant de leur prodiguer des conseils sur le développement de leurs initiatives.

Ce sont au total six sites des entrepreneurs dans le domaine de l’innovation et de l’invention qui ont été visités. Il s’est agi de l’entreprise M’YAABA, la Ferme d’Or, l’entreprise BBES Equipement et service, celle de Sinaly écolo-express, du centre agroécologie Nauclea Latifolia et du site de Bernardin Bouda.

L’entreprise M’YAABA Crée en 2014 est spécialisée dans la fabrication de couveuse solaire, de séchoir extra-solaire et les couveuses écologiques. Toutes ces couveuses faites avec la matière première locale peuvent contenir de 150 à 3000 œufs.

Quant à Bernardin Bouda inventeur-innovateur, il fabrique des lave-mains à pédale inventé pendant la période d’Ebola et améliorée avec l’apparition du Covid19 pour un plus grand effectif. « Ma particularité, c’est que l’on peut brancher le circuit à l’eau courante de l’ONEA » a-t-il expliqué. M Bouda utilise un système de vase communiquant pour ravitailler les bidons au fur et à mesure que l’eau est utilisée.

La BBES est une entreprise qui évolue dans les technologies d’émission à gaz, de transformation agro-alimentaire. Cette entreprise fabrique entre autres de kiosque mobile, de four à gaz, de séchoir à gaz, de grille à gaz. Pour Christian Bazié, la mise au point de ces équipements est venue sauver le Burkina de la crise énergétique.

En ce qui concerne le centre agroécologie de Julien Ouédraogo, il valorise plusieurs variétés de plantes dont le néré, le moringa, le kinkéliba, l’Artémision… Ces plantes sont à majorité médicinale. Ce centre est spécialisé dans la production, la transformation et la distribution des tisanes, des plantes et des semences.

Pour pallier aux problèmes de déchets pneumatiques, l’entreprise sinaly écolo- express de Dramane Sanogo, est spécialisée dans la fabrication des poubelles, des fauteuils, de matériels de culture hors sol à base de pneus.  Sanogo compte recruter près de 200 personnes dans les années à venir.

Après avoir visité tous ces sites, le directeur général de l’agence nationale pour la valorisation des résultats de la recherche et des innovations Dr Louis Sawadogo se dit être émerveillé par ce que ces inventeurs et innovateurs burkinabè font. « Ce que j’ai remarqué, c’est que certains ont atteint un niveau professionnel et sont toujours dans l’informel » a-t-il remarqué. « Nous allons faire le plaidoyer au plus haut niveau pour que ces gens puissent être accompagnés afin que nous puissions consommer local », a promis Louis Sawadogo. C’est pour lui la seule façon de soutenir l’économie du Burkina Faso, de vivre sain et de créer de l’emploi.

Zonouhan LAYA

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.