Burkina Faso : Cérémonie d’ouverture des 72 heures des starts up du fonds commun genre

Burkina Business Incubator (BBI) a organisé ce jeudi 5 décembre 2019 à Ouagadougou, la cérémonie d’ouverture des 72 heures des starts up du fonds commun genre. Cette activité placée sous le thème « 1000 initiatives entrepreneuriales des femmes pour promouvoir le développement économique du Burkina Faso », est une invite à soutenir et à contribuer à l’autonomisation économique des femmes.

Contribuer au renforcement de la durabilité des actions en matière de genre à travers les mécanismes de coordination et de promotion des approches innovantes, tel est l’objectif global des 72 heures des starts up du fonds commun genre. Le projet starts up a vu le jour dans la dynamique de renforcement de l’autonomisation des femmes. C’est un projet qui contribue à l’accélération de l’autonomisation économique des femmes par l’appui à des initiatives d’entrepreneuriat féminin. Ce projet s’inscrit dans la logique de la difficulté d’accès aux financements pour les femmes porteuses de projets innovants. BBI a été recruté par le projet starts up pour accompagner et développer les entreprises des bénéficiaires.

Pour le président de BBI, M. Konkobo Soulamane, BBI a été un incubateur impliqué dans la réalisation du projet fonds commun genre pour accompagner les femmes lauréates. Il ajoute « nous accompagnons techniquement les femmes qui ont eu le fonds commun genre, en termes de conseil et de formation afin de leur permettre de bien gérer leurs entreprises et surtout de rembourser les prêts. Les 72 heures que nous avons initié, se veut une plateforme pour faire valoir le savoir-faire des femmes et leurs permettre d’améliorer leurs images ».

La directrice de l’ONG DIAKONIA, Mme Nadine Koné a soutenu que le projet starts up est géré par DIAKONIA et s’adresse à la gente féminine ayant des idées de projet d’entreprise innovante, immédiatement réalisable ou en phase de croissance. « Le projet implique aujourd’hui 18 femmes starts up financées et imbibées qui ont contribué à la création d’une centaine d’emplois directs », affirme-t-elle.

Les 72 heures des starts up du fonds commun genre ont été déclarées ouvertes par le représentant du ministère du commerce, de l’industrie et l’industrie, M. Joseph Zerbo, puis s’en est suivie la visite des stands. Du reste, le BBI invite tous les acteurs et tous les partenaires à faire de ces 72 heures des starts up du fonds commun genre, le lieu des rencontres et des espaces d’affaires.

Ismaël KIEKIETA

 

 

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.