Reconnaissance  de mérite : le ReJSER récompense 10 acteurs intervenant dans la sécurité routière

Le Réseau des journalistes et communicateurs pour la promotion de la sécurité routière (ReJSER) a organisé une cérémonie de reconnaissance de mérite de 10  acteur intervenant dans la promotion de la sécurité routière le vendredi 15 novembre 2019 à Ouagadougou. Cette cérémonie entre dans le cadre de la  commémoration de la Journée mondiale de souvenir des victimes d’accident de la route. Elle a été présidée par le ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, Vincent DABILGOU et parrainée par celui de la jeunesse, Salifo TIEMTORE.

Un rapport livré par la police municipale fait état de 7263 cas d’accidents de circulation enregistrés dans la seule ville de Ouagadougou en 2018 contre 6442 en 2017 soit une hausse de 12,52%. Il convient de noter que ce chiffre ne représente que les accidents qui ont pu être enregistrés. C’est un bilan sombre qui interpelle toute la population.

Face à ce triste constat, le ReJSER a décidé de faire de la promotion de la sécurité routière son cheval de bataille. La présente cérémonie de reconnaissance est donc une aubaine pour saluer le mérite des personnes physiques, morales et des institutions qui se démarquent et s’illustrent positivement dans la promotion de la sécurité soutière.

Au total, 10 récipiendaires ont été récompensés à travers un trophée et une attestation de reconnaissance. Il s’agit de la brigade nationale des sapeurs-pompiers; l’ONASER ; la SOTRACO ; Squall Group, le pompier de la compagnie de la brigade des sapeurs pompier de Bobo Dioulasso, YVO Zama ainsi que les deux ministres présents.  Les critères  de sélection qui leur ont valu cette récompense sont entre autres : leur innovation en matière de sécurité routière ; la promotion de la sécurité routière, les actions visibles qu’ils posent, etc.

Selon l’un des récipiendaires, Bazié Constant, cette distinction est un signe de reconnaissance mais surtout d’encouragement. Il a eu le mérite d’oser affronter le syndicat des transporteurs et ceux qui n’ont pas compris le sens de son combat : oser dénoncer pour un changement qualitatif de mentalité. « Nous œuvrons à toucher les populations dans leur sensibilité pour qu’elles comprennent que personne n’est à l’abri d’un accident», laisse-t-il entendre.

Pour le président du ReJSER, Léopold Kabore, c’était une manière de féliciter et encourager les acteurs qui œuvrent dans la promotion de la sécurité routière. « Nous les encourageons à constituer dans ce sens car ce qu’ils font retient notre attention et contribue énormément à la promotion de la sécurité routière », confirme-t-il

En plus des actions menées  par le gouvernement burkinabè dans le cadre de la sécurité routière, chaque burkinabè doit  apporter sa pierre afin d’atténuer les effets négatifs de la sécurité routière au Burkina FASO.

Assata SINARE 

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.