Burkina/Hadji 2022: Le bilan est satisfaisant selon le comité d’organisation

Le comité d’organisation du Hadji 2022 a livré son bilan aux hommes de médias ce jeudi 1er septembre 2022 à Ouagadougou. Cette conférence de presse a fait l’économie de revenir sur toutes les activités qui ont marquées le déroulement du Hadji 2022 au Burkina Faso. Et selon le comité d’organisation, le bilan est jugé satisfaisant.

C’est un devoir de redevabilité et de transparence qui a animé le comité d’organisation du Hadji 2022. En effet, le comité sous la direction du SP pèlerinage, Mahamadou Sawadogo, Représentant le ministre chargé des cultes a l’élaboration d’un bilan de toutes les activités qui ont permis la bonne organisation du Hadji 2022.
La principale difficulté, c’est que des colis ont été ouverts parce que les pèlerins ont mis des liquides ( Eau zam zam) dans les bagages. A entendre, le comité après l’ouverture des colis, le comité a eu du mal à remettre en place les colis faute d’étiquettes retirées. A ce niveau, le comité souligne qu’il faut continuer avec la sensibilisation au niveau des pèlerins qui ne respectent pas les consignes.

Pour le hadj de cette année 2022, sur 3686 pèlerins inscrits ajouté aux inscrits des années écoulées n’ayant pas pu effectuer le départ sur Médine fait d’un total de 3778 pèlerins burkinabè qui ont foulé le sol de l’Arabie Saoudite selon le bilan livré aux journalistes par le comité en conférence bilan. « Au bilan, 3773/3778 des pèlerins burkinabè ont ont pu regagné saint et sauve le Burkina Faso. L’on a enregistré trois (03) décès et deux (02)cas de malade dont un malade toujours en terre Saoudienne pour des soins, a récapitulé le représentant du ministre, Mahamadou Sawadogo.

Il convient de noter que pour cette édition, le comité d’organisation a bénéficié d’apports multiformes des différents acteurs intervenant dans le hadj. La gratuité des vaccins, des tests PCR et des masques par le ministère chargé
de la santé; le maintien de la location de trois ambulances pour les situations d’évacuation par le comité; l’obtention du service minimum de base auprès de la Mouassassa (une société Saoudienne de prestations de services qui propose des repas,
l’hébergement et autres au pèlerins pendant le hadj) et le respect des programmes de vols aller et retour par le transporteur aérien ont été entre autres les points d’aides listés par SP pèlerinage.

«Je voudrais, par ailleurs, saluer l’esprit d’entente entre les acteurs. En effet, cette édition a connu aussi des difficultés des insuffisances, dont les plus frappantes sont: l’annonce tardive des programmes de vol due à la signature tardive du contrat avec le transporteur aérien ; la signature tardive des contrats de location des sièges du comité à Médine et à la Mecque. L’Absence d’un représentant de l’avionneur à Djeddah pour faciliter l’embarquement des pèlerins et des bagages, surtout l’eau bénite zam zam; l’absence de synergie entre les acteurs», a laissé entendre Mahamadou Sawadogo.

Du reste, le comité d’organisation au regard des difficultés promet résoudre les différents manquements les éditions à venir.

Ismaël KIEKIETA

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.