Sécurité routière : des élèves de Ouagadougou sensibilisés autour des moyens de prévention des accidents de la route

L’Association pour la Promotion de la Sécurité et de l’Education Routière (APROSER) en collaboration avec les 30/Section Education a tenu sa deuxième session de sensibilisation sur la sécurité routière le mercredi 11 mars 2020 à Ouagadougou. Placée sous le thème: « Communication sur la contribution des élèves à la définition d’approches de prévention des accidents de la circulation », cette session a enregistré la participation de plusieurs élèves.

Dans le cadre de la programmation de ses activités de l’année 2019-2020, l’APROSER a décidé d’organiser des sessions de sensibilisation avec les élèves en rapport avec la sécurité routière.

Pour cette 2ème session, le président de  l’APROSER, M. Sylvain Bationo a fait savoir qu’il était nécessaire de réfléchir avec les élèves afin de trouver des solutions pour la réduction des risques d’accidents au niveau de la frange jeune. La  vision de l’APROSER, c’est de travailler afin que les enfants grandissent avec de bons comportements car selon le président cela pourra contribuer à réduire de façon considérable le nombre d’accidents.

Quant au coordonnateur général du groupe les 30/section éducation, M. Fatao Bougsery, cette session se tient pour amener les élèves à s’imprégner des méthodes  préventives mises en place pour éviter les accidents routiers.

L’animateur de cette séance, M. Sanoussa GANSORE, expert en participation communautaire à la prévention de l’insécurité, s’est étalé sur les causes des accidents, leurs conséquences et les approches de solutions. Le comportement des élèves en matière de  sécurité routière a été remis en cause et les élèves ont reconnu à l’unanime tout le danger et le désordre qu’ils créent.

Au sortir de ces échanges, le communicateur et les élèves sont arrivés à proposer une approche innovante. Il s’est agi de prendre en compte les élèves qui ont une passion pour la moto dans le but de les amener à changer de mentalité. Pour ce fait, le communicateur et les élèves ont proposé l’instauration d’un comité de réflexion pour statuer cette approche innovante.

Nombreux sont ces élèves qui ont pris part à cette séance de sensibilisation. Pour la plus part, cette séance de sensibilisation a son importance en ce sens qu’elle enseigne les valeurs de bonnes conduites en matière de circulation routière. Une des élèves, Fabiola Sedogo a appris que les dangers de la circulation sont bien réels et qu’ils ont des inconvénients.

Dur reste, elle demeure convaincue que le port du casque est une nécessité dans la circulation. Elle invite d’ailleurs  ses camarades à respecter le code.

 

Par ailleurs, pour le communicateur, les élèves sont assez matures pour contribuer à la réduction des risques d’accidents de la circulation.

ASSATA SINARE

 

 

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.