Coronavirus : Le Burkina prend des mesures fortes pour la riposte

Le ministère de la santé a organisé une conférence de presse le mercredi 11 mars 2020 à Ouagadougou. Cet entretien avec les hommes de médias consiste à montrer à tous les burkinabè ce que c’est que le coronavirus et les comportements à adopter pour faire face à la maladie.

Le nouveau coronavirus a enregistré ses premières victimes en Chine depuis décembre 2019  et continue de prendre de l’ampleur dans le monde entier. Le continent Africain enregistre de nos jours plus d’une dizaine de pays contaminés dont le Burkina Faso. Cette épidémie est officiellement déclarée pandémie par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) le 11 mars 2020.

Le coronavirus est une infection humaine qui  se propage de personne en personne par des gouttelettes respiratoires, des gouttelettes de salives et tout ce qui est particule qui provient du malade. Par un contact direct avec le malade, l’on peut être exposé à la maladie. La période d’incubation va de 2 à 14 jours après infection. Chez l’homme, l’infection provoque des manifestations respiratoires pouvant aller au simple rhume à des formes un peu plus compliquées.

Les signes courants d’infection sont les symptômes respiratoires, la fièvre, la toux, l’essoufflement et la dyspnée. Dans les cas plus graves, l’infection peut provoquer une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une infection rénale et même la mort.

Toutefois, le Dr Jean Charlemagne Kondombo, rassure qu’il n’y a pas de panique par rapport au COVID-19. « Des maladies comme le paludisme sont plus mortelles que le COVID-19 », a-t-il rassuré. Pour la ministre de la santé Claudine Lougué, quand on connait la maladie, ses modes de transmission et les méthodes de prévention, la psychose qui a tendance à animer tout le monde disparait. Elle invite la population burkinabè à respecter les mesures de prévention pour faire face à la maladie. Pour se faire, il est recommandé de :

-se laver régulièrement les mains avec du savon ou utiliser une solution hydro alcoolique pour les frictionner ;

-se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou avec un mouchoir avant de toucher ou d’éternuer ;

-éviter les contacts avec les animaux et la consommation de produits d’origine animale crus ou mal cuits ;

-éviter les contacts rapprochés avec les personnes présentant une toux et un rhume.

Il est en outre, conseillé de consulter un centre de santé en cas de fièvre, de toux et de difficultés respiratoires ou contacter le +226 52 19 53 94 ou le +226 01 60 89 89.

Zonouhan LAYA

 

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.