11 décembre à Tenkodogo : Quelques avis de certaines autorités sur la commémoration de la fête nationale

A l’occasion de la célébration de l’indépendance du Burkina Faso à Tenkodogo, dans la région du centre-est, ce mercredi 11 décembre 2019. Le magazine CITE ELEGANCE a tendu son micro à certaines autorités pour recueillir leurs impressions sur la commémoration de cette cérémonie spéciale de Tenkodogo.

Le Président du Faso, M. Rock Marc Christian Kaboré

Aujourd’hui, nous célébrons non seulement le 59e anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance, mais aussi les cent ans de la création de la Haute Volta. C’est un jour de méditation qui compte pour chaque citoyen sur l’histoire de notre pays et les valeurs qui ont incarnées le peuple burkinabè. Le présent se nourrit de l’excellence et nous devons nous rappeler toujours quelle a été la situation dans ce pays, les burkinabè ont toujours su se battre pour leur pays. Même au moment où le Burkina a été disloqué entre plusieurs pays, c’est sur la détermination et la ténacité de nos rois que le Burkina Faso a été reconstitué. Nous traversons une situation difficile mais nous devons garder le courage et le cap parce que nous sommes certains que comme hier nous sortirons vainqueur de ce combat contre l’insécurité.

Le conseiller spécial du chef de l’État, M. Kanazoé Adama

Le chef de l’État a donné le ton, parce qu’il a souhaité que ces festivités se déroulent avec beaucoup plus sobriété. C’est un message qui a été entendu par l’ensemble des acteurs. Nous avons commémoré ce 59e anniversaire avec une pensée forte pour tous ceux qui sont tombés sous les balles assassines du terrorisme. Nous avons pu sentir l’engouement et toute la fibre patriotique qui se dégagent.

 

Le ministre de l’énergie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo

Je voudrais encourager toutes les bonnes volontés qui œuvrent pour la paix et la sécurité au Burkina Faso et particulièrement pour les forces de défense et de sécurité. Cette cérémonie est un hommage pour les forces de défense et de sécurité. Le Burkina Faso a été divisé et partagé entre les pays voisins, mais nos parents sont restés déterminés et ont réussis à reconstituer le Burkina Faso actuel. Je vous reste convaincu que les hommes du pays des hommes intègres viendront à bout des forces du mal.

Le président du comité national d’organisation, M. Sawadogo Siméon

Comme l’a dit le Président du Faso, la célébration a été belle. Les gens sont venus nombreux pour assister à l’évènement. C’est vraiment un challenge pour les organisateurs. Au niveau des infrastructures, nous pouvons dire que nous satisfait, même si les travaux continuent. Cette célébration a mis l’accent sur la diversité de la population qui est une richesse et facteur de cohésion sociale, surtout dans cette situation difficile. Du reste, cette commémoration est un appel à l’unité pour le développement et de consolidation de la paix dans le pays.

Ismaël KIEKIETA   

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.