Ouagadougou : Le barrage de Boulmiougou, une source d’emplois et de sauvegarde de l’environnement

Le barrage n°2 de la ville Ouagadougou, principale source économique et écologique, fait le bonheur de la population. Le Magazine Cité Élégance a posé un regard critique sur les conséquences et les impacts du barrage de Boulmiougou sur les citadins et l’environnement à Ouagadougou. Conscient de l’utilité et de l’importance d’un barrage, le Magazine s’interroge sur la question de savoir si ledit barrage répond aux besoins des citadins ? Quelles sont les pratiques néfastes qui menacent la vie du barrage ?

Un barrage de façon générale, est un ouvrage construit sur un cours d’eau, destiné à réguler le débit et/ou à stocker de l’eau, notamment pour le contrôle des crues, l’irrigation, l’industrie, l’hydroélectricité, la pisciculture, ou une réserve d’eau potable. Le barrage de Boulmiougou repose essentiellement sur l’irrigation et la pêche. La réponse est claire, le barrage participe à l’épanouissement des citadins. Il est source d’emploi et d’activités lucratives, surtout pour la jeunesse et la gente féminine. En effet, l’une des principales activités que l’on mène tout le long du barrage est l’irrigation. Étant l’opération consistant à apporter artificiellement de l’eau à des végétaux, l’irrigation permet d’augmenter ou de compenser les productions. Au niveau du barrage, on peut citer les nombreux espaces aménagés pour le jardinage et les pépinières, permettant ainsi de sauvegarder et pérenniser l’espèce végétale.
Le barrage de Boulmiougou constitue une source de revenue pour les jardiniers et les pêcheurs. A travers leurs diverses activités, ils participent au développement économique agricole. Le barrage est un outil puissant du développement durable. L’une des spécificités du barrage, c’est la création des pépinières qui sont réservées à la multiplication des plantes ligneuses. Les pépinières permettent de restaurer et de protéger l’environnement. C’est un maillon fort de la chaine de reboisement.
Le barrage de Boulmiougou offre certes des emplois et contribue à la sauvegarde de l’environnement à travers ses activités aussi bien écologiques que lucratives. Cependant, la vie du barrage nécessite un suivi permanent rigoureux. En dépit des phénomènes naturels tel que l’ensablement, le tarissement, l’action de l’homme porte préjudices à l’existence du barrage. En effet, le barrage constitue pour certains citadins un dépotoir et ils y jettent fréquemment des ordures et des cadavres d’animaux. Les autorités en charge de l’eau et de l’assainissement, de l’environnement sont invitées à plus de vigilance sur la question.

Ismaël KIEKIETA

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.