Lutte contre l’insécurité routière : Le groupe Circulation de Ouaga initie un dialogue entre police et usagers de la route

Le groupe Facebook Circulation de Ouaga  organisé une conférence publique en collaboration avec la police nationale et la police municipale à Ouagadougou le samedi 1er mai 2021. L’objectif de cette conférence était de permettre aux usagers d’échanger avec la police sur les réalités de la circulation pour lutter efficacement contre l’insécurité routière qui endeuille les familles.

A l’instar des autres pays du monde, la question de l’insécurité routière reste une préoccupation majeure au Burkina Faso. En 2020, le Réseau Routier Burkinabè a observé 20871 cas d’accident entrainant 1060 morts et 13763 blessés selon l’Office National de Sécurité Routière(ONASER). Selon les statistiques de la section des accidents du CCP/O et du SRCSR-C, Ouagadougou uniquement a enregistré : en 2020 : 5643 victimes de la route dont 238 décès et en 2021 : 1356 victimes de la route dont 56 décès.

Cette conférence placée sous le thème : « Sensibilisation sur les infractions aux règles de la circulation routière : vers une conjugaison des efforts de la police et des usagers de la route pour lutter contre l’insécurité routière», qui vient à point nommé intervient à cause de la proportion qu’engendrent les accidents de la route.

Le représentant de la police nationale, le lieutenant Yamyia SAWADOGO a intervenu sur la règlementation de la circulation, les causes des accidents de la circulation, ses conséquences et la contribution de la police nationale. « 77% des accidents de la circulation routière dans la ville de Ouagadougou sont liés aux comportements de l’homme contre 22,1% liés aux autres facteur », a-t-il affirmé.  Selon lui,  l’objectif  est de susciter un élan de prise de conscience des usagers pour un changement de mentalités afin d’éviter les accidents de la circulation.

L’inspecteur Louis NARE a mis l’accent sur l’incivisme routier. Il a fait savoir dans son discours que l’incivisme routier constitue de nos jours une question de mode avec des conséquences incalculables. Aussi, il a soutenu qu’il appartient aux organisations de la société civile, de s’impliquer activement dans cette lutte.

Pour le représentant du Directeur Régional de la police Nationale du Centre, le commissaire principale de police Ousmane Ouédraogo, le thème de cette conférence doit être une question centrale pour tous. Il remercie le groupe Facebook Ouaga circulation et les invite à perpétuer de tels cadres.

Pour mouni mouni cette grande mobilisation montre l’importance du thème. L’insécurité routière et les accidents de la route étant une affaire de tous, les différents membres du groupe ont rassuré les organisateurs qu’ils peuvent compter sur eux pour zéro goutte de sang sur la route. Pour ce faire ils ont promis être des ambassadeurs de la sensibilisation sur la sécurité routière dans leur quartier respectif.

 

« Cette conférence est une très belle initiative car c’est une des premières fois qu’on voit les usagers eux-mêmes s’approcher des autorités compétentes pour qu’ensemble on puisse créer un climat d’échange afin de dégager des solutions pour lutter contre l’insécurité routière », s’est réjoui Aziz Kafando, un participant.

« A travers les exemples et les photos qu’on nous a montré nous avons retenu les dommages que peuvent occasionner l’insécurité routière. Je lance un appel à toute la population à veiller au strict respect du code de la route », a lancé a Djamilatou KONSEIGA.

En rappel, le groupe Facebook circulation de Ouaga est un groupe de sensibilisation sur la sécurité routière. Son objectif est de parvenir à zéro goutte de sang sur la route.

Assata SINARE 

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.