Facturation de l’eau: L’ONEA passe d’un système de relevé mensuel à un système de relevé bimestriel

Ce jeudi 29 avril 2021 à Ouagadougou, l’Office Nationale de l’Eau et de l’assainissement (ONEA) a organisé une séance d’échange avec les hommes de media. Animée par le PCA de l’ONEA,  Allasoum SORI, ainsi que son Directeur Général, Frédéric KABORE, cette conférence visait à apporter de plus amples informations sur la continuité de la fourniture d’eau et le passage du système de relevé mensuel à un système de relevé bimestriel au vue du nombre croissant d’abonnés.

Afin de protéger les travailleurs de l’ONEA contre la COVID 19 et ses exigences, l’ONEA a lancé une réforme structurelle en matière de relevé en mars 2020. Au-delà de la protection des travailleurs, le passage au relevé bimestriel a permis le dévoilement de certaines failles tant au niveau de l’ONEA qu’au niveau de la clientèle. Il en ressort que dans certains domiciles, les fuites n’étaient pas gérées, il y avait également des défectuosités dans le système de comptage. Du côté de l’ONEA, l’indélicatesse de certains agents qui alimentaient le système de facturation et la fragilité du contrôle qualité interne du mécanisme de facturation ont été relevées. Nonobstant les imperfections de l’ancien système qui ont été relevées grâce au système bimestriel, il faut noter qu’il n’y a pas eu assez d’informations sur le mode de relevé bimestriel, alors cela a engendré des plaintes de la part des clients. Malgré les actions qui ont été déployées afin de lever le point sur les insatisfactions relevées par les clients, des plaintes persistent. Cette situation  a nécessité qu’une démarche consensuelle soit adoptée afin de venir à bout du phénomène.

C’est dans ce sens qu’un atelier sous le thème :<<Le Relevé Bimestriel, perspectives pour améliorer la satisfaction des clients>> a été organisé à koudougou les 14 et 15 avril 2021. Après ces deux jours de travail les participants ont abouti en consensus à plusieurs conclusions:

Le nouveau scénario proposé supprime les estimations et retient que les relevés se feront une fois tous les deux mois ;

La consommation réelle de ces deux mois est simplement divisée en deux pour être facturée chaque mois ;

Les deux factures auront des dates limites de paiement différentes pour tenir compte du pouvoir d’achat des consommateurs ;

Les tranches sociales sont maintenues et le consommateur retrouve ses habitudes de consommation à partir de la lecture du compteur.

Le président du conseil d’administration de l’ONEA, Alassoum SORI dit être tous conscients que le changement opéré par ce nouveau système a généré des désagréments. <<J’ai instruit l’ONEA de renforcer le dispositif de prise en charge des plaintes afin que tout client insatisfait puisse trouver une écoute attentive et une résolution de son problème. Des actions fortes doivent également être entreprises pour pallier les insuffisances internes constatées>>, a-t-il affirmé.

Pour ce qui est des perturbations de la fourniture d’eau constatées ces dernières semaines, en particulier à Ouagadougou, l’ONEA a relevé quelques éléments qui sont à l’origine de cette situation. Il s’agit entre autres de la casse de la conduite principale de grand diamètre nominale 700mm qui relie la bâche du château d’eau route de pôle à celle de Nagrin, la perturbation électrique. Le PCA a fait savoir qu’en cas de défaillance énergétique ou baisse sérieuse BDE tension, le manque à gagner en eau est estimé à 60 000m3/j pour la station de ZIGA et à 18 000m3/j pour la station de paspanga.

En rappel, cette nouvelle formule de relevé bimestriel a été validée par le conseil le mercredi 28 avril 2021.

Madina DAO ( stagiaire)

 

 

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.