Culture: La 2ème édition de l’exposition SISOAAGA est prévue du 25 octobre au 5 novembre 2020

En prélude de la 2ème édition de l’exposition SISOAAGA, Jeune Artistes d’Avenir (JAA) a organisé une conférence de presse le lundi 19 octobre 2020 à l’espace culturel Gambidi à Ouagadougou. Placé sous le thème : « Song-Taaba », cette exposition se veut un cadre pour magnifier l’environnement, appeler à sa préservation, à sa protection par les artistes.  Elle se tiendra en plein air du 25 octobre au 5 novembre 2020 au jardin des arts et culture et à l’espace culturel Gambidi.

De plus en plus, l’environnement est envahi par les déchets plastiques que produisent les hommes   et certains de ses comportements tels que : le surpâturage, la déforestation, l’insalubrité dégradent l’environnement. Fort de ce constat, le gouvernement burkinabè mène des actions pour remédier à cette situation mais celle-ci persiste. Dans le but d’apporter leur contribution à la préservation de l’environnement, les artistes tentes au mieux de sensibiliser la population à travers leurs œuvres. « Face à la situation d’insalubrité liée aux déchets, l’artiste a son mot à dire car il a toujours utilisé des éléments de son environnement dans ses créations. L’artiste est un acteur de raisonnement, de résolution, de transformation et de concrétisation. C’est en un mot un acteur de développement», a affirmé  le manager  de JAA, Issifu TINDANO.

 

« Tout ce qu’on jette, je redonne une seconde vie à ces matières car rien ne se perd, tout se transforme. Notre art est une manière pour nous de véhiculer un message de conscientisation  de la population », a soutenu, Mohamed Ouédraogo, artiste sculpteur.

Placée sous le thème : « Song-Taaba » qui signifie entraide en langue mooré, cette exposition se tiendra du 25 octobre au 5 novembre 2020, Ouagadougou plus précisément en deux endroits : au jardin des arts et culture et à l’espace culturel Gambidi. Les bénéfices de l’exposition seront consacrés à un reboisement de 5000 arbres aux Burkina Faso.

Selon, Ousmane YERBANGA, artiste peintre, ce thème est  à saluer car l’union fait la force. Pour ce faire, il invite tous les artistes à y prendre part pour qu’ensemble ils puissent travailler en collaboration avec l’environnement car pour lui l’art et l’environnement vont ensemble.

Plus de 30 artistes résidents au Burkina Faso sont attendus. Ils proposeront leurs œuvres issues de recyclage de déchets qui parle d’environnement, de climat, de salubrité, de la protection du patrimoine animal, végétal et humain. Pour cette édition, l’innovation majeure est l’inclusion des enfants et la participation des artistes sélectionnés à de grandes expositions comme au Mali, au Rouanda, etc. JAA souhaite la présence du ministre de l’environnement et de la culture à cette exposition.

En rappel, JAA est une association de promotion de l’art visuel. Elle est représentée dans plusieurs pays tels la Cote d’Ivoire, le Sénégal ; le mali, Benin, Togo, la RDC, l’Angola, le Burkina, etc.

Assata SINARE

 

 

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.