Burkina Faso : Dévoilement de la statue corrigée de Thomas Sankara

Le ministère de la culture en collaboration avec le comité international du mémorial Thomas Sankara, a invité la presse ce dimanche 17 mai 2020  au dévoilement de la statue corrigée du leader de la révolution burkinabè.  Cette cérémonie de dévoilement de la statue corrigée intervient comme une rectification de la statue de Thomas Sankara qui avait été inaugurée le 02 mars 2019 et qui avait fait l’objet d’une critique farouche sur les traits de ressemblance du capitaine Sankara.

 

Rejetée par l’opinion publique le 02 mars 2019, la statue de Thomas Sankara avait fait couler beaucoup d’encre. En effet, l’œuvre du sculpteur, Jean Luc Bambara avait suscité une critique acerbe et un manque de professionnalisme. Notamment, sur les traits de ressemblance du père de la révolution. La statue avait été retirée du conseil de l’entente pour être perfectionnée et répondre aux exigences de l’opinion publique.

Le comité du mémorial Thomas Sankara avait présenté ses excuses publiquement pour les manquements et avait fait  la promesse d’être plus regardant dans la correction. Désormais, la promesse est devenue une réalité sur le site du Mémorial Thomas Sankara. La statue corrigée a été dévoilée au grand public qui remarque une nette amélioration sur les traits de ressemblances.

Pour l’artiste sculpteur, Jean Luc Bambara, il s’agit dans un premier temps de présenter ses excuses pour les imperfections qui se sont réalisées à la première phase et surtout pour le choc constaté. Il ajoute : « j’assume pour tout ce qui s’est passé. Nous avons osez parce que nous ne disposions que de 120 jours pour réaliser la statue alors que pour la correction nous avons disposé de plus d’un an. C’était un travail révolutionnaire pour mon équipe d’où le slogan Oser lutter, Savoir vaincre ». Il a tenu à remercier tous ceux qui l’ont soutenu dans la réalisation finale de l’œuvre.

Quant au frère biologique de Thomas Sankara, Vincent Sankara, il a remercié toutes les personnes qui ont œuvré pour honorer la mémoire du capitaine Thomas Sankara et de ses 12 compagnons. Tout compte fait, il répare satisfait de la statue corrigée de son frère.

L’œuvre humaine étant perfectible, on peut toujours la hisser au paroxysme de sa perfection. Ce n’est certes pas une photo mais un nouveau souffle de Thomas  Sankara. Du reste, la statue de Sankara a été érigée et est soumise à une double critique de l’opinion publique.

 

Ismaël KIEKIETA

 

 

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.