SICABAT 2019 : Les professionnels de la construction réfléchissent au développement des villes du Burkina Faso

Le Salon International du Bâtiment (SICABAT) a ouvert ses portes le mercredi 30 octobre 2019 à Ouagadougou. Placée sous le thème « ville résiliente, stratégie d’adaptation aux effets liés aux changements climatiques », cette activité est parrainée par le ministre de l’urbanisme et de l’habitat, Maurice Dieudonné Bonanet.

 

Structurer les villes du Burkina Faso et avoir des logements adéquats dans un environnement sain et sécurisé, c’est l’objectif recherché à travers le thème « ville résiliente, stratégie d’adaptation aux effets liés aux changements climatiques ». Des professionnels venus de la Tunisie, de la France, du Benin et de l’Afrique du Sud vont échanger sur la problématique de l’amélioration de cadre bâti au Burkina Faso.

Selon le promoteur du SICABAT, Ivon Bassolé, les villes constituent des pôles d’attraction des populations qui quittent les zones rurales et rejoindre les villes où ils espèrent trouver du travail. Ces déplacements massifs des populations ont sans doute des conséquences pour la gestion de l’espace urbain. La prolifération des zones non loties, la pollution, l’insécurité et les problèmes d’hygiène sont autant de problèmes qui ne permettent pas un environnement adéquat. Pour répondre à ce besoin urbain, ces participants vont discuter sur des questions :

-Quelle nouvelle forme d’urbanisation inventée pour une politique de logement adapté au plus grand nombre des citadins du Burkina ? ;

-Comment structurer les villes avec un habitat solitaire et durable ? ;

-Quelle typologie d’habitat imaginer pour répondre aux besoins urbains tout en conciliant densité et qualité de vie ?

Le ministre Bonanet, à travers son représentant Claude Marcel Kiélem a félicité le promoteur du SICABAT d’avoir réussi à organiser cette édition qui constitue un évènement majeur dans l’environnement des professionnels de l’acte de bâtir, malgré le contexte sécuritaire et économique difficile que traverse le pays.

Selon le ministre tutelle, ce cadre est une opportunité de partage d’expériences fructueuses au profit du bâtiment et de la construction. Accompagné par le promoteur et ses partenaires, Claude Marcel Kiélem a visité avec satisfaction une quarantaine d’exposition des matériels de construction.

Zonouhan LAYA

 

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.