7e édition des SOTIGUI AWARDS : Rendez vous est pris du 09 au 12 novembre

Le comité d’organisation de SOTIGUI AWARDS 2022 a animé une conférence de presse ce samedi 10 septembre 2022 à Ouagadougou. L’objectif de rencontre était de présenter les nominés et le pays invité d’honneur. Pour cette édition, il est prévu 33 distinctions, 42 nominés dont 08 burkinabè et c’est la Guadeloupe qui a été désigné comme pays invité d’honneur. Ladite conférence s’est tenue sous le leadership du président des SOTIGUI AWARDS, Kevin MONE, Gustave Sorgho, Adianaga Akouabou et Issa Siguiré.

La 7e édition des SOTIGUI Awards, cérémonie de récompense des acteurs comédiens du cinéma africain et de la diaspora en partenariat avec le FESPACO est prévue du 09 au 12 novembre prochain à Ouagadougou sous le thème « Promotion et valorisation des acteurs comédiens du cinéma africain et de la diaspora face aux défis du digital». A cet effet, les membres de l’Académie des Sotigui Awards ont soutenu qu’il est prévu des panels en lien avec le thème pour le développement des acteurs du cinéma.

Selon le président de l’Académie des Sotigui, Kévin Moné, ce sont les critères de crédibilité de l’acteur dans le rôle joué, des capacités et des qualités de conversation de l’acteur et de la qualité du jeu d’acteur qui ont guidé le choix des acteurs nominés. Cependant, il a déclaré que le Sotigui du public se fait par vote. « Nous travaillons à révéler des acteurs, récompenser le talent des jeux d’acteurs. Le pays invité d’honneur est un symbole de retour aux sources. Une sorte de mémoire collective pour renouer avec notre histoire. Nous travaillons en termes de renforcement de capacités. Sur le prix d’entrée des SOTIGUI AWARDS, il faut dire que nous travaillons à être autonome et s’auto financer. Nous voulons compter sur nos propres forces», a laissé entendre le président.
A entendre, l’acteur comédien, Gustave Sorgho, il y aura des panels à l’Institut français et la cérémonie de récompense aura lieu le dernier jour à canal Olympia Ouaga 2000. « Ouagadougou est capital du cinéma mais au Burkina Faso, on n’a pas d’école de jeu d’acteur. Nous devons travailler davantage. L’édition passée c’est un Guadeloupéen qui a remporté le SOTIGUI d’Or et le choix du pays invité d’honneur», a soutenu Gustave Sorgho.
Parmi, les nominés, le Burkina Faso capital du cinéma compte deux nominés en raison de la faible production. « On n’a pas eu beaucoup de nominés burkinabè parce qu’il y a eu peu de production. Le constat est clair depuis peu, le cinéma burkinabè, n’arrive pas à rivaliser avec les autres pays en termes de cinéma. Les SOTIGUI AWARDS travaille uniquement sur les long métrage et les séries télévisées. Le talents et la compétence y sont mais on manque de moyen de production au Burkina Faso», dixit Gustave Sorgho.

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.