Politique énergétique de la CEDEAO : vielle de 40 ans, les différents acteurs en atelier pour son actualisation

Durant 96 heures, les différents acteurs du secteur de l’énergie de l’espace CEDEAO seront en atelier à Ouagadougou. L’objectif de cet atelier est de fédérer les idées pour actualiser la politique et le code énergétique régionale dans l’espace CEDEAO. La cérémonie d’ouverture des travaux s’est tenu ce jeudi 21 octobre 2021 sous le leadership du COMMISSAIRE ENERGIE ET MINES DE LA CEDEAO SEDIKO DOUKA et du Représentant le ministre de tutelle patron de cette cérémonie, le DIRCAB du ministre en charge de l’énergie et des mines du Burkina Faso, Idrrissa Konditamdé.

La politique énergétique de la CEDEAO est veille de 40 ans et il y a nécessité de renouveler l’ancien Code Régional datant de depuis 1982 et élaborer une nouvelle politique énergétique de la CEDEAO pour répondre aux aspirations des peuples. D’entrée de jeu, ce sont là, la substance de l’atelier de validation d’une politique énergétique actualisée. Il faut noter que les différents acteurs du secteur de l’énergie de la CEDEAO ont ce CEDEAO ont 96 de travaux pour proposer une politique énergétique qui répond aux normes du moment et redondant au besoin de la population.

Selon le COMMISSAIRE ENERGIE ET MINES DE LA CEDEAO SEDIKO DOUKA, il y’avait bien la nécessité de revoir la politique énergétique de l’ensemble des Etats membres de la CEDEAO et surtout l’ancien qui était devenu caduque, car datant d’environ 40 ans. « C’est la première fois que la CEDEAO se met élaborer un code d’électricité. En ce qui concerne la politique, elle existe depuis 1982 environ 40ans et il y avait donc nécessité et voilà pourquoi nous voulons la réactualisé. Nous voulons faire de sorte que tous les Etats membre s’aligne à travers un code d’énergie et de mines », a laissé entendre SEDIKO DOUKA.
Pour le Directeur de Cabinet du  ministre en charge de l’énergie et des mines du Burkina Faso, Idrrissa Konditamdé, ce geste de haute portée et confirme  l’engagement et la disponibilité constante du Gouvernement burkinabé à accompagner la CEDEAO dans la concrétisation de ses ambitions en matière d’intégration régionale à travers la mise en œuvre des chantiers en cours.

Aussi, dit-il, la coopération entre I ‘Union Européenne, l’UEMOA et la CEDEAO qui s’inscrit dans le cadre du Programme Indicatif Régional du 11ème FED a abouti au financement du Programme intitulé « Amélioration de la Gouvernance du Secteur de l’Energie en Afrique de
I ‘ouest, bras financier de ces
communautaires en projet. Aussi, le représentant du ministre de l’énergie et des mines, dit traduire, sa gratitude à l’Union Européenne pour son appui constant à la CEDEAO dans la mise en œuvre de tous ces projets.
«Les présents Ateliers se trouvant dans le chemin critique d’adoption des principaux documents par les hautes instances de la CEDEAO, notamment les Ministres sectoriels, le Conseil des Ministres, le Parlement et le Sommet des Chefs d’Etat, je demeure optimiste quant à votre capacité à relever les défis pour atteindre les résultats escomptes. Sur ce et au nom du ministre, je déclare ouvert les travaux», a lancé M. Kontidamté

Ismaël KIEKIETA

 

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.