Littérature:Adama KABORE enrichit la littérature burkinabè avec sa 2ème oeuvre «possibo la Diabolaise

La cérémonie de dédicace du 2e livre (possibo la Diabolaise) de Adama Kabore à eu lieu ce samedi 27 juin 2020 à Ouagadougou. Cette oeuvre à la fois autobiographique et imaginaire traite de différentes thématiques: la migration, le mariage forcé, le terrorisme, la question du logement, la pollution, etc.

La littérature burkinabè vient de s’enrichir avec le 2ème chef d’oeuvre de Adama KABORE. Cette oeuvre, intitulé «Possibo la Diabolaise» est une oeuvre qui est à la  fois autobiographique et imaginaire. Elle retrace tout un pan de l’itinéraire de Possibo la Diabolaise.

Cette oeuvre s’identifie aussi au parcours de l’actrice principale notamment son lieu de naissance, son retour d’Abidjan pour  la commune rural de Diabo où elle a fait ses études primaires avant d’aller poursuivre ses études secondaires ailleurs. Afin d’échapper au mariage forcé, Possibo était obligée de s’enfuir du village pour Ouagadougou. Il faut noter que c’est à partir de là que rentre en scène l’imaginaire dans l’oeuvre.

Une fois à Ouagadougou, possibo est en échange permanent avec son cousin Diassibo aussi originaire de la dite commune et avec qui elle va retracer tout son parcours diabolais et aussi abidjanais. Dans cette oeuvre, la commune de Diabo est magnifiée à travers son historique et ses valeurs culturelles. En effet, dans l’oeuvre, Possibo met en valeur les croyances de la localité ainsi que les pratiques culturelles: la culture de la patate, les modèles de danse, l’invocation des caïments sacrés lors de la  traversée des rivières, etc.

La cérémonie de dédicace de l’oeuvre s’est déroulée dans une ambiance toute particulière en présence des collaborateurs de l’auteur, parents et amis. Pour le parrain, Issoufou SARE, c’est une manière de soutenir l’auteur et promouvoir l’écriture. «Beaucoup d’entres nous détiennent aujourd’hui un pan de notre histoire qui intéressera les futures générations. Pour se faire, il serait souhaitable que nous puissions nous mettre à la tâche. Mais en entendant que tout le monde le fasse, il est important de soutenir et accompagner ceux qui le font déjà», à souligné le parrain.

Il faut noter que l’oeuvre est disponible dans les différentes bibliothèques.

Elle comporte 148 pages et se vend à un prix unitaire de 4000F CFA. Cet chef d’oeuvre n’attend que les amoureux de la lecture.

Assata SINARE

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.