Clôture de l’AG-SE : 44 résolutions adoptées pour la performance des Sociétés d’Etat

Débutée le 25 juin 2020, la 28ème session de l’Assemblée Générale des Sociétés d’Etat (AG-SE) a pris fin le vendredi 26 juin 2020 à Ouagadougou. A l’issue de cette assemblée 44 résolutions ont été adoptées dont 12 communes et 32 individuelles.

Malgré la situation difficile que traverse le Burkina, les sociétés d’Etat ont réussi à obtenir un résultat positif à la fin de l’année 2019. Sur les 21 sociétés d’Etat, seulement 3 sont déficitaires et les autres bénéficiaires. « Nous avons aujourd’hui, un total net bénéficiaire d’environ 192 milliards et  environ 700 millions  au niveau du total net déficitaire», a souligné le SG de l’assemblée, Harouna KABORE. De ce fait, le président par délégation de AG-SE, Christoph Dabiré se dit  satisfait des résultats auxquels elles sont parvenus.

Les travaux de la 28ème Assemblée Générale des Sociétés d’Etat ont permis l’adoption de résolutions individuelles par les sociétés, des résolutions et recommandations communes applicables à l’ensemble des sociétés. En effet, cette Assemblée a adopté 44 résolutions dont 12 communes et 32 individuelles.

Concernant la dette de l’Etat envers ces différentes sociétés, le gouvernement a pris l’engagement de les rembourser. « Bien évidemment l’Etat est créancier. Nous allons payer les dettes pour accompagner les sociétés d’Etat  car nous ne pouvons pas leur confier des missions de développement si nous ne leur donnons pas les moyens nécessaires pour investir et réaliser les projets que nous leur confions », a promis le président par délégation.

De ce point de vue, il a rassuré qu’il y aura un reprofilage de la dette de l’état vis-à-vis de chacune des sociétés mais qu’il faut aussi que les dettes  fiscales des différentes sociétés puissent être également honorées.

Le Président par délégation pense que les responsables de ces sociétés d’Etat sont repartis  satisfaits des orientations qui ont été données par le gouvernement pour qu’ils puissent remplir les missions dans le cadre du processus du développement économique et social.

Pour cette année 2020, marquée par la pandémie de la covid-19, le gouvernement a incité les organes dirigeants des sociétés d’Etat à prendre en compte cet aspect car il est certain que les conséquences de la crise sanitaire impactera les résultats des sociétés d’Etat. Pour se faire, le gouvernement a insisté sur l’organisation interne et la nécessité de respecter les différents textes élaborés pour encadrer la gouvernance de ces sociétés. « Nous allons faire en sorte que ces problèmes soient résolus pour que les effets pervers de cette pandémie ne puissent pas impacter les résultats des sociétés d’Etat», a rassuré Christophe Dabiré.

Rendez-vous est pris en 2021 pour la 29ème AG-SE.

Assata SINARE

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.