Ouagadougou/Assainissement: Les adolescents de Bendogo se lancent dans le curage des caniveaux

La citoyenneté responsable commence dès le bas âge. Les adolescents du quartier Bendogo ont donné l’exemple en s’adonnant à l’exercice de curage de caniveaux. Profitant de leur temps libre pendant ces vacances anticipées par la covid-19, certains enfants ont pris l’initiative d’apporter leur contribution à l’assainissement de leur cadre de vie. Une situation qu’il faut saluer à sa juste valeur et interpeler les autorités municipales sur leur rôle. Quand bien même que la question sanitaire est une affaire de tous.

Ce sont les vacances! Pendant que certains élèves s’occupent dans des camps de vacance, dans des clubs de foot, de tennis ou dans des centres d’apprentissage, d’autres par contre se sont donnés pour mission  de curer les caniveaux moyennant un pourboire. C’est le cas des  adolescents du quartier BENDOGO. « Nous nous sommes rendu compte que les caniveaux de la cité de BENDOGO étaient pleins et nous avons pris l’initiative de les curer pour que l’eau puisse passer et aussi avoir un peu d’argent », a expliqué Tabsoba Salif.

Sawadogo Cheick Boubacar a fait savoir qu’avec cette somme, ils pourront s’acheter des vêtements  et des chaussures pour la rentrée prochaine des classes au lieu de s’adonner à des jeux inutiles. « Nous le faisons aussi pour aider nos parents dans l’achat de nos fournitures scolaires », a-t-il ajouté.

Munis de pelles et de brouettes, ces adolescents curent les caniveaux et récupèrent ensuite le sable pour boucher les nids de poule sur les voies à proximité de la cité. Ils utilisent également le sable pour construire des ralentisseurs afin de limiter la vitesse des usagers. Ces adolescents ont souligné qu’ils le font juste pour les vacances et la rentrée scolaire, ils rejoindront les classes. «Nous sommes tous des élèves, nous repartirons à l’école à la reprise des classes», soutient Abdoul Rachid Sonré.

Avec cet acte civique et pétri de citoyenneté responsable, les adolescents invitent leurs camarades à emboiter le pas afin de participer un tant soit peu au développement de leur quartier.

Si les adolescents ont eu cette bonne initiative, il convient de noter qu’ils ne sont pas totalement dans leur rôle. Les autorités municipales sont invitées à prendre leur responsabilité en mettant en place une bonne politique d’assainissement pour rendre les communes et les arrondissements beaucoup plus propre.

Il est d’autant plus clair que les enfants s’adonnent à cet exercice pour de l’argent mais ils sont beaucoup exposés à des risques d’infection et de maladies dues aux eaux usées. D’où la nécessité pour les personnes qui emploient ces adolescents d’être plus attentif et plus regardant sur la question. Surtout que ces adolescents sont sans équipements appropriés.

Assata SINARE

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.