Burkina : C’est parti pour la 28ème session de l’assemblée générale des sociétés d’Etat

La cérémonie d’ouverture de la 28ème session de l’Assemblée Générale des Sociétés d’Etat (AG-AS) a eu lieu ce jeudi 25 juin 2020 à Ouagadougou. Les échanges porteront sur l’examen des comptes et des recommandations au titre de l’exercice 2019 ainsi que la recherche de solutions pour la performance des sociétés d’Etat. La cérémonie a été marquée par le discours du président par délégation de AG-SE, Christoph Dabiré et la présentation du rapport de performance 2019 des Sociétés d’Etat.   

Ce sont au total 19 société d’Etat et deux établissements de prévoyance sociale qui vont se prêtés à l’exercice annuel de recevabilité qu’impose l’AG-SE.

Au titre de l’année écoulée, les Sociétés d’Etat ont fait un bon chiffre d’affaire. En effet, le chiffre d’affaire global de l’ensemble des sociétés d’Eta s’est accru de 8,73% par rapport à 2018. Christophe Dabiré a souligné qu’en termes de résultat net, il s’agit d’un accroissement de 10,99%.

Cette performance a permis d’améliorer la contribution des entreprises publiques au budget national, qui est passé de 332,097 milliards en 2018 à 335,590 milliards de F CFA en 2019, soit une augmentation de 3,493 milliards de F CFA. Pour Christoph Dabiré, ces avancées significatives démontrent que les Sociétés d’Etat sont parfaitement en mesure de produire des résultats positifs en se soumettant rigoureusement aux bonnes règles d’administration et de gestion. 

Selon le SG de AG-SE, Harouna Kaboré, cette amélioration s’explique par le fait que les Société d’Etat ont maintenues les emplois et mis en œuvre l’ensemble des résolutions qui ont été décidées par l’examen général extérieur. « Le premier responsable des Sociétés d’Etat a fait le choix de trouver des stratégies nouvelles pour prendre en compte toutes les formalités pour que les entreprises puissent continuer à se développer », a-t-il ajouté.

Malgré les résultats engrangés, il convient de relever des difficultés au niveau de certaines sociétés publiques. En effet, sur 21 entreprises, 03 sont déficitaires. Le déficit cumulé de ces 3 sociétés en difficulté s’élève à 704 millions de F CFA en 2019. Cette assemblée générale permettra  selon Harouna KABORE de prendre des résolutions et des recommandations pour permettre aux sociétés d’être encore plus performantes et surtout de partager les responsabilités.

Au cours de cette AG, de nouvelles dispositions seront prises au regard de la crise sanitaire que traverse le Burkina pour que l’exercice 2020 se déroule en tenant compte de cet aspect. Aussi pour qu’il y ait au niveau des Sociétés d’Etat des réponses de motivation face aux impacts de la Covid -19 sur le plan économique. En rappel, la cérémonie de clôture de l’AG-SE  est prévue pour le 26 juin 2020.

Assata SINARE

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.