Covid -19 : L’Allemagne vient en aide au Burkina Faso avec du matériel de lutte d’une valeur de plus 27.000.000 FCFA

L’ambassade de l’Allemagne a procédé ce jeudi 25 juin 2020 à la remise officielle de matériels de lutte contre la covid-19 au pays des hommes intègres. Cette cérémonie de remise témoigne de l’engagement de la République Fédérale d’Allemagne à soutenir et à aider le Burkina Faso à sortir de cette pandémie, notamment avec l’ouverture probable des frontières. Le ministre de l’administration territoriale, Siméon Sawadogo a eu l’honneur de recevoir le matériel des mains du chargé d’affaires de l’ambassade d’Allemagne, Nils Wortmann.

La remise de matériel de lutte contre la covid-19, revêt d’une importance particulière et capitale pour le Burkina Faso. Cette contribution de l’Allemagne, destinée aux zones frontalières, vise à maintenir et à renforcer le respect des mesures barrières au niveau des postes de contrôle et des centres de santé frontaliers. Le coût total du matériel octroyé s’élève à plus 27.000.000 FCFA. En plus de cet équipement de protection individuelle, l’Allemagne a mis à la disposition du secrétaire permanent de la commission des frontières un montant de 17.000.000 FCFA pour les activités de sensibilisation et formation en collaboration avec les pays voisins, notamment le Mali et la Côte d’ivoire. Il faut noter que l’Allemagne a intervenu en termes de financement, dans la lutte contre le coronavirus au Burkina Faso avec une somme d’environ 11,5 millions d’Euros.

Pour le chargé d’affaires de l’ambassade d’Allemagne, Nils Wortmann, c’est l’occasion de féliciter le gouvernement burkinabè pour son engagement dans la gestion concertée des questions de frontières et dans la promotion de l’intégration de proximité. « Je peux vous assurer de l’engagement de la coopération allemande à poursuivre son partenariat avec le Burkina Faso. Nous allons essayer de trouver des fonds pour qu’ensemble nous surmontions cette crise sanitaire », a laissé entendre Nils Wortmann.

Quant au ministre de l’administration territoriale, Siméon Sawadogo, il a précisé que depuis le 20mars dernier le Burkina a fermé ses frontières pour barrer la route au coronavirus mais la porosité des frontières rend difficile l’application de cette mesure. Il ajoute que l’action de l’Allemagne est à encourager parce que les frontières sont au cœur de la stratégie de lutte contre la pandémie. D’où la nécessité d’une sensibilisation, d’une formation et l’équipement en matériel adéquats au niveau des institutions clés des espaces frontalier.

C’est dans une ambiance toute particulière que le ministre a demandé l’implication des populations des zones  frontalières dans le processus de la lutte contre la propagation.

Ismaël KIEKIETA         

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.