Burkina : les relevés de l’index des compteurs se feront désormais de manière bimestrielle

L’Office Nationale de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) a animé un point de presse ce mercredi 14 mai 2020 à Ouagadougou. Cette séance d’échange a porté sur le projet de relevé bimestriel de l’ONEA et l’état de mise en œuvre des mesures sociales en matière d’eau en milieu urbain et semi-urbain au Burkina Faso.  Pour l’ONEA, la mise en œuvre de ces mesures sociales est sur le bon chemin car sur un budget de plus de 6 milliards de FCFA prévu pour sa mise en œuvre, 35% ont été réalisé.

L’Office Nationale de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) fait face à un accroissement rapide du nombre de ses abonnés. En effet, de 1950 à 2010, l’ONEA a réalisé des branchements pour 185 000 abonnés. Entre 2010 et 2019, 260 000 nouveaux branchements ont été réalisés soit une croissance de 150% en 9 ans.

Face à cette évolution exponentielle, l’ONEA a mis en place un nouveau cycle de relevé qui est en vigueur depuis le 1er mai 2020. Le principe de ce nouveau système est le relevé de l’index du compteur  des clients une fois tous les deux mois. A chaque passage de l’ONEA, les clients recevront deux factures : une sur relevé et une autre du mois non relevé. Pour la deuxième facture, elle est calculée à partir de la consommation moyenne du client. Il faut retenir que ces deux factures ont des dates limites différentes et le client peut régler une facture chaque mois ou les deux à la fois.

Pour la gratuité des consommations de la tranche sociale (0 à 8 m3), les factures concernées sont les factures qui arrivent à échéance en avril, mai et juin 2020. Pour soutenir la population en cette période difficile, l’Etat prend en charge la somme de 2882 FCFA sur les factures. « Si vous avez une consommation moins de 2882 FCFA, vous ne payez rien par contre si votre consommation est au dessus des 2882 FCFA, vous ne payez que le surplus », précise le directeur du système d’information de l’ONEA Binjamin Méda.

Quant à la gratuité de l’eau au niveau des bornes fontaines, le Directeur Clientèle de l’ONEA, Moussa Siemdé a fait savoir qu’une personne qui a plus de 20 bidons de 20 litres n’est autorisée à remplir que 20 bidons afin de permettre aux autres d’avoir aussi de l’eau.

Dans la mise en œuvre de ce projet, l’ONEA rencontre quelques difficultés: le non-respect de la gratuité de l’eau au niveau de certaines bornes fontaines et la quantité d’eau prélevée par certaines personnes. A cet effet, 8 bornes fontaines ont été identifiées et 3 sont sur le point d’être retirées car les  autres ont décidé de se conformer aux mesures prises.

Pour ce qui est des coupures d’eau dans certaines zones, les conférenciers affirment que cela est dû à la surconsommation de certains depuis l’annonce de la gratuité de l’eau. Pour pallier ce problème, M. Siemdé invite les uns et les autres à faire preuve de discipline dans la consommation.

Assata SINARE, Aminata SANFO (stagiaire)

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.