Covid-19 au Burkina : le Premier Ministre dans les locaux de l’IRSS

Dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, le Premier Ministre, Joseph Christoph Marie Dabiré a effectué une visite au sein de l’institut de Recherche en Science de la Santé(IRSS) à ce mardi 21 avril 2020 à Ouagadougou. Cette visite a pour objectif d’encourager les chercheurs et leur donner plus de visibilité.

De l’unité de fabrication de la chloroquine de l’usine U-FARMA au site de diagnostic, le premier ministre a été impressionné par le travail que font les chercheurs. «Ce sont des scientifiques qui font un excellent travail de recherche et de formulation de produits pour permettre à notre pays d’apporter des réponses endogènes aux différentes crises sanitaires que nous connaissons », se réjouit-il. Le premier ministre a souligné également le cas des tradi-praticiens qui évoluent dans le domaine de la recherche et le laboratoire est chargé de faire en sorte que leur travail soit valorisé avec la mise au point d’un certain nombre de produits. « Je félicite les chercheurs et j’encourage les industriels à les accompagner pour la vulgarisation des produits mis au point de façon endogène», dit-il.

Cette visite est une opportunité pour les chercheurs de se faire de la visibilité car souvent ils travaillent à l’ombre.

Dans sa communication, Christophe Dabiré a noté un point important qui est celui de la collaboration entre les chercheurs et les industries. Par ailleurs, le travail de coordination du gouvernement est de faire en sorte que la recherche ait un lien avec le développement de l’industrie pharmaceutique. Ce travail de coordination est à la charge du ministère chargé de la recherche scientifique. Aussi, une technopole pharmaceutique sera développée au niveau de Ouagadougou pour concentrer les efforts autour de la recherche.

Le directeur général de l’IRSS, Dr Sylvin Ouédraogo a rassuré que dans cette semaine, la chloroquine sera disponible. Ce qu’il faut retenir, c’est que la production de U-Pharma n’est pas destinée à la commercialisation dans les pharmacies mais pour accompagner le ministère de la santé dans la gestion de cette pandémie.

En attendant, les malades de la Covid-19 attendent impatiemment des remèdes pour espérer guérir de cette maladie.

Assata SINARE

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.