COVID-19 au Burkina : Le nouveau dispositif hygiénique dans les restaurants est à encourager

Dans les grands centres urbains du Burkina Faso, la majeure partie de la population se nourrit dans les restaurants, ce qui n’est pas sans conséquences si l’on se réfère aux règles d’hygiènes et à la crise sanitaire que connait le pays des hommes intègres. Dans la ville de Ouagadougou, les restaurants de rue poussent comme des champignons avec des habitudes d’hygiènes qui laissent à désirer. Mais ce qu’il faut retenir avec la pandémie du COVID-19, c’est le changement des habitudes hygiéniques des restaurants et des clients. Toute chose qui devrait limiter la propagation du virus et sauver les populations de certaine maladie telle que le choléra. Le Magazine Cité Elégance entend par ce présent article encouragé la population et les propriétaires de restaurants à continuer dans le strict respect des mesures barrières et des consignes sanitaires proposé par le gouvernement.

Pour garantir la sécurité alimentaire des consommateurs, les gérants des restaurants de rue doivent respecter un minimum de règles d’hygiènes et doivent être soumis à des contrôles fréquents. Notamment à l’ère où le coronavirus sévit le monde. Du reste, le constat est clair dans certains restaurants de la ville de Ouagadougou, le personnel a renforcé le niveau d’hygiène et  porte des tenues adaptées pendant les périodes de travail, munis de gant et de cache-nez, pour se protéger et protéger le client. Dans les endroits stratégiques, des dispositifs de lave-main sont installés par les restaurateurs.

Exiger une bonne hygiène alimentaire doit être un réflexe pour les individus, surtout avec l’avènement de la pandémie du coronavirus. C’est une pratique qui doit être prise en compte dans le comportement  des uns et des autres pour non seulement éviter la propagation du coronavirus, mais aussi éviter d’éventuelles maladies dont le choléra et la dysenterie. Lors de la digestion, l’acide chlorhydrique de l’estomac peut retrancher plusieurs bactéries de l’organisme. Cependant, il convient de retenir que cela n’empêche pas le risque de développement de certaines maladies telles que les douleurs abdominales, les vomissements, les diarrhées, les intoxications alimentaires aigues et chroniques. Il est toujours conseillé de respecter  les conditions d’hygiènes dans la préparation des aliments.

Les services d’hygiènes du Burkina Faso doivent travailler davantage à plus de rigueur dans les contrôles d’hygiènes des restaurants pour veiller au respect des règles et des mesures prises pour limiter la propagation du COVID-19. Tous les acteurs qui œuvrent dans le secteur de l’alimentation sont invités à veiller aux respects des règles d’hygiènes alimentaires et les mesures barrières.

Ismaël KIEKIETA et Laya Zonouhan

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.