Agriculture : valorisation des produits maraîchers locaux   

La 1ère édition des Journées Promotionnelles des Produits Maraichers (JPPM) s’est tenue du 22 au 23 février 2020 à Ouagadougou. Placée sous le thème : « Agriculture périurbaine, potentialité et opportunité du sous-secteur du maraîchage », cette activité compte contribuer à générer des ressources financières aux producteurs et aux transformateurs et préserver la biodiversité de la région. La présente édition a été placée sous le patronage du président de l’assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé.

En prélude de la cérémonie d’ouverture, les organisateurs de ces Journées et les représentants des organisations paysannes ont tenu  des panels le 21 février sur trois thématiques dont l’aperçu sur les potentialités et opportunités de l’agriculture périurbaine, la gestion des nuisibles et utilisation rationnelle des pesticides, les contraintes et opportunités de marché des produits maraîchers dans la région du centre.

Selon le promoteur des JPPM Neemd Naaba, la culture maraichère dans la province du Kadiogo rencontre d’énormes difficultés dont le manque d’eau et d’espace cultivable, la cherté des intrants agricoles et matériaux de travail.

A l’issu des débats, les panélistes ont formulé quatre recommandations aux autorités du Burkina. Ce sont entre autres, la mise en place de mécanisme en vue de faciliter l’accès aux crédits, la réalisation d’infrastructure de stocks des produits maraichers et l’aide aux producteurs pour la structuration des filières du maraichage.

Le président du conseil régional du Centre Eric Tiemtoré a affirmé qu’au regard de ces recommandations, il y aura une concertation pour aider les coopératives de la culture maraichère. « Le conseil régional du centre a pu loger 30 millions en banque dédié aux coopératives des maraichers», a-t-il souligné. En ce qui concerne la conservation des produits maraichers, M Tientoré a dit que des chambres froides seront installées pour pouvoir  les stocker et les conditionner à un prix acceptable pour les producteurs de la région du centre.

Selon le représentant du président de l’Assemblée nationale Abdoulaye Mossé, la ville de Ouagadougou est infectée de produits prohibés. « Nous devons travailler ensemble à amener la population à consommer plus locale pour le bonheur des producteurs », a-t-il conseillé.

Le maire de Ouagadougou à travers son représentant a remercié le promoteur des JPPM et les producteurs des produits maraichers pour le bien être qu’ils apportent aux populations de la ville.

Cette 1ère édition des JPPM est l’initiative de la coopération maraichère Nabonswendé avec l’appui du promoteur Neemd Naaba. L’activité est née de la volonté d’offrir aux producteurs et aux transformateurs un cadre de rencontre et d’échange en vue de promouvoir la maraicher culture et l’agriculture péri urbaine dans son ensemble.

Zonouhan LAYA

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.