Promotion de l’entreprenariat féminin : désormais une plateforme  féminine disponible

La Ministre de la femme, Marie Laurence Ilboudo/Marchal a procédé au lancement officiel des campagnes nationales médiatiques du projet « 50 millions de Femmes Africaines ont la parole » ce vendredi 14 février 2020 à Ouagadougou. L’objectif principal de ce lancement médiatique est de faire connaitre la plateforme www.womenconnect.org afin d’inviter le maximum de femmes entrepreneures ou entreprenantes à s’inscrire sur la plateforme.

Dans la plus part des pays africains, les femmes restent confrontées à certains obstacles qui compromettent leurs avancées dans les affaires et dans le domaine de l’entreprenariat.

Afin de trouver des solutions durables et pérennes aux contraintes auxquelles les femmes sont confrontées dans le domaine de l’entreprenariat, la Banque Africaine de Développement(BAD) et ses partenaires ont lancé en 2017, un projet de création d’une plateforme technologique. Cette plateforme vise à atteindre 50 millions de femmes africaines dans le but d’améliorer leur capacité d’accès à l’information et aux financements d’une part et de les mettre en réseau avec des institutions ou partenaires qui pourraient soutenir leurs entreprises d’autre part. « Cette plateforme virtuelle a pour objectif de réunir des informations sur 38 pays dont 15 de la CEDEAO qui porteront sur tout ce qui attrait à l’entreprenariat féminin. Elle fournira des informations financières et non financières aux femmes en Afrique et  fonctionnera comme une plateforme de réseau sociale », soutient le coordonnateur du projet, Mahmoud E.N.KANE.

« Il faut le dire, cette plateforme technologique constitue en quelque sorte sortes, un rendez-vous du donner et du recevoir, entre femmes entreprenantes de notre cher continent », ajoute la ministre de la femme du Burkina, Marie Laurence Ilboudo/Marchal. Elle reste convaincue que  cette plateforme permettra aux femmes  de partager leurs expériences, rechercher l’information  et de booster leur entreprise en capitalisant l’expérience des autres.

Les objectifs de la mise en place de cette plateforme demeurent sa connaissance, son appropriation, son adhésion et de son implémentation sur le continent africain.

Pour ce faire, la ministre de la femme invite l’ensemble des femmes du pays à s’intéresser à cette plateforme et à s’inscrire massivement pour bénéficier des opportunités qu’elle offre pour un développement de leurs entreprises. « Nous nous engageons à nous l’approprier et à partager nos expériences de réussite avec l’ensemble de nos consœurs sur le continent. Nous encouragerons et nous catcherons d’autres jeunes à s’inscrire au niveau de la plateforme », a promis la représentante des femmes entrepreneures, Kadija SIMBORO.

Il est important de retenir que cette plateforme est dédiée uniquement aux femmes entrepreneures africaines.

 

                                            Assata SINARE

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.