1ère  édition du FNeAG : Une variété de produits révolutionnant le monde agricole en exposition

Faire de la promotion des produits agricoles et faciliter la pratique de l’agriculture, tel est l’objectif visé par les exposants à la 1ère édition du Forum National sur la E-Agriculture (FNeAG). Au cours de cette édition, quelques exposants ont attiré l’attention d’une équipe du magazine Cité Elégance à travers leurs produits et leurs innovations.   

L’un des objectifs de la  FNeAG est de permettre à l’ensemble de la population de s’informer et de prendre connaissance des produits innovants qui rentrent dans le cadre du développement agricole au Burkina Faso. Plusieurs entreprises agricoles y étaient et ce sont entre autres :

Bioprotect qui est un groupement d’intérêt économique. Elle  fait la promotion de l’agro-écologie et de l’agriculture biologique. En effet, elle propose  des bio fertilisants et des bio pesticides faits à base de plantes locales afin de permettre aux producteurs de produire efficacement des produits sains et de préserver leur santé ainsi que l’environnement. Pour faciliter la commercialisation des produits pour les producteurs,  Bioprotect a mis en place une boutique Eco bio qui rapproche les consommateurs des  producteurs.

La promotrice de la plate-forme ‘‘Zinbiss Yaar’’, Bakoan Mirelle Virginie fait de la distribution des fruits, légumes et aussi avec une option découpe. Elle propose ses services à tous ceux et celles qui n’ont pas le temps de faire leur marché. « Nous proposons des fruits et légumes déjà prêts à passer à la cuisson », dit-elle.

Noodo est une entreprise spécialisée dans la production et la commercialisation d’épices et du jus en ligne. Il s’agit entre autres : du piment au soumbala, de la poudre de gingembre, de moringa, du jus de Teedo au lait, du bissap et bien d’autres.

CARGITech sarl est une structure qui propose des drones aux producteurs en leur appuyant en termes de conseils agricoles afin de booster leur rendement. « Ces conseils sont basés sur la cartographie aérienne », clarifie le directeur général de,  Francis Kabore. En clair, c’est l’utilisation des  drones pour cartographier les parcelles agricoles qui vont leur permettre de conseiller le producteur avant les semis, pendant la production et avant la récolte.

Zenatou Soré, une étudiante en collaboration avec des  partenaires indépendants ont mis en place un système dénommé Saaga. C’est un système d’arrosage automatique goutte à goutte autonome. Pour le faire, ils ont élaboré une application mobile et web qui permettront aux agriculteurs de pouvoir gérer l’irrigation à distance ou de près avec ou sans connexion.  « L’idée est de pouvoir économiser le plus possible l’eau  et de favoriser les cultures de contre saison, dans les serres et en étages», soutient Zenatou.

Quant à  Serges Pascal Ouédraogo de Sol Afrique, il a affirmé que sa structure est  spécialisée dans la production de services solaires. Il s’agit essentiellement de  la production de l’eau à travers le solaire. La structure dispense également des formations solaires.

A voir les technologies et les innovations, le développement de l’agriculture au Burkina Faso est en train de prendre son envol.

Assata SINARE

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.