Promotion de l’agriculture : Ouverture de la 1ère édition du forum national sur la E-Agriculture

La cérémonie d’ouverture de la 1ère édition du forum national sur la E-Agriculture s’est tenue ce mardi 11 février 2020 au SIAO à Ouagadougou et prendra fin le 12 février. Présidé par le Ministre de l’agriculteur et celui du développement de l’économie numérique, ce forum a  été placé sous le thème: «synergies pour l’émergence d’une agriculture intelligente et attractive pour les jeunes du Burkina Faso» .

Le secteur agricole constitue un levier porteur pour le développement économique et social durable du Burkina Faso. En effet, il contribue fortement à l’économie du pays et constitue une source d’emploi pour les populations surtout en milieu rural.

Ce secteur est confronté ces dernières années à de nombreux défis notamment de productivité, de création d’emploi et de préservation de l’environnement causés par une démographie galopante, de changement climatique et surtout de difficulté d’accès aux technologies et d’innovation plus modernes et performantes.

Face à cette situation, un consortium public-privé a jugé nécessaire d’organiser ce forum. L’objectif recherché est de réunir les décideurs, techniciens du secteur rural et ceux du développement de l’économie numérique, les développeurs de solutions d’Agri- TIC, afin que l’utilisation des TIC dans l’agriculture soit une réalité au Burkina Faso. « Nous n’avons pas le choix, qu’on le veuille ou non, le Burkina va rentrer dans le numérique comme tous les pays du monde et au niveau de l’agriculture en particulier», confirme le  Directeur général de Eco Data, Alexandre Kabré.

En rassemblant tous ces acteurs, cet évènement constitue selon le ministre de l’agriculture, Salifou Ouédraogo, un tremplin de partage d’expérience et une occasion de faire l’état des lieux sur l’utilisation des TIC en agriculture au Burkina Faso, des propositions de solution et d’opportunité d’innovation en agriculture pour les jeunes. « L’organisation de ce forum vient à point nommé car il permettra aux différents acteurs de créer des synergies pour l’émergence d’une agriculture intelligente et attractive pour les jeunes au Burkina Faso », soutient-il.

Quant à la ministre du développement de l’économie numérique et des postes, Adja Fatimata Ouattara, elle a fait savoir qu’ils travaillent à ce que des ressources, des infrastructures soient disponibles. Elle ajoute qu’ils travaillent pour que la règlementation soit propice et qu’ils  accompagnent les jeunes startups burkinabè à s’approprier ces technologies pour révolutionner l’agriculture.

Bambara Adama, doctorant en sociologie au niveau du laboratoire groupe de recherche pour les initiatives locales à l’université Joseph Ki-Zerbo souhaite que ce forum ait lieu chaque année afin que les jeunes puissent participer et apporter leur touche au développement du pays.

En rappel, le forum a été initié par plusieurs acteurs : Eco Data, d’associations, la chambre nationale d’agriculture, etc. Au programme il est prévu : des panels thématiques, expositions de solutions et projets AGRI-TIC.

Assata SINARE

 

 

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.