Écologie : Les crocodiles du Parc Bangr Weogo peuvent constituer un danger pour les usagers de la route

Ce lundi 10 février 2020, une équipe du Magazine Cité Élégance a fait un constat aux abords du Parc Urbain Bangr Weogo. Il s’agit du coté faisant face au nouvel échangeur de l’hôpital Yalgado Ouedraogo.  Le but de cette visite était d’attirer l’attention de la population de Ouagadougou sur l’existence des crocodiles dans le cours d’eau qui traverse le parc. Cette présence de reptiles qui s’exposent le plus souvent aux abords de la chaussée, n’est pas sans conséquences pour les usagers de la route et les riverains.

Situé au cœur de la capitale du Burkina Faso, le Parc Bangr Weogo constitue le poumon vert de la ville de Ouagadougou. Il abrite en lui, aussi bien des espèces végétales et animales. En termes d’espèces animales, il faut noter la présence des crocodiles qui attirent  le plus souvent les usagers de la route. Nombreux et curieux sont-ils, les usagers et les riverains qui n’hésitent pas à s’attrouper pour observer ces reptiles qui s’étalent le long de la route. Cependant, les usagers de ladite voie semblent ne pas mesurer le danger qu’ils courent en stationnant pour observer ces reptiles. Même si les attaques du crocodile sont rares, il reste tout de même un animal sauvage et l’homme peut être sa proie.

Contrairement à ce que l’on pense, les crocodiles ne se cantonnent pas exclusivement dans l’eau. Tout est une question d’espace. C’est un reptile qui ne craint pas la présence de l’homme. Les crocodiles sortent de l’eau pour  s’étaler  aux bords des cours d’eau.  Si le crocodile se trouve sur son territoire et s’il est en chasse, il peut attaquer un homme. Il a la particularité d’être un excellent chasseur tant dans l’eau que sur la terre ferme. Il est également doté d’une bonne détente pour se propulser hors de l’eau. Pouvant atteindre une vitesse de 25 km/h sous l’eau, le crocodile est capable d’y sortir avec une rapidité pour chercher une proie et courir à la vitesse d’un homme. Ses sauts peuvent atteindre deux mètres de longueur.

Il est alors, toujours primordial de faire attention aux crocodiles. Il conviendrait donc aux autorités compétentes de prendre les dispositions nécessaires pour mettre les usagers en sécurité et protéger l’espèce animale. Il pourrait constituer un espace touristique si les conditions sécuritaires sont réunies. Du reste, la population de la ville de  Ouagadougou est informée de l’existence des crocodiles du Parc Bangr Wéogo et du danger qu’il en courre.

Zonouhan LAYA

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.