Burkina : 3ème conférence sur le renforcement des relations de confiance entre FDS  et populations dans le sahel 

La présidence burkinabè en exercice du G5 Sahel et ses organismes partenaires ont organisé ce lundi 20 janvier 2020 à Ouagadougou la 3ème conférence sur le renforcement des relations de confiance entre forces de défense et de sécurité(FDS) et populations au sahel. Cette édition  placée sous le thème : « comment préserver la cohésion sociale et articuler le lien entre sécurité, développement et action humanitaire dans l’espace du G5 sahel ? » entend se pencher sur la préservation de la cohésion sociale d’une part et le lien entre sécurité, développement et action humanitaire dans l’espace du G5 Sahel, d’autre part.

Au Sahel, l’année 2019 a été particulièrement éprouvante pour l’ensemble des Etats du G5 Sahel. Cette situation a occasionné la perte de nombreux éléments parmi les Force de défense et de sécurité(FDS)  et aussi les populations civiles en raison de la recrudescence et de l’expansion des attaques terroristes.

Face à cette situation, le ministre des affaires étrangères, Alpha Barry a laissé entendre que dans de nombreux endroits, les populations civiles voient les FDS comme des prédateurs plutôt que des protecteurs. Il ajoute que dans le même temps, de nombreux militaires et policiers se méfient aussi de la population civile qu’ils suspectent parfois de mauvaises intentions. Pour le ministre,  les FDS doivent pouvoir compter sur les populations qui constituent un maillon important dans la croisade contre l’insécurité marquée par la menace terroriste.

Conscients de l’importance du renforcement des relations de confiance entre les FDS et les populations d’une part, ainsi que de la nécessité du respect des droits humains, d’autre part, la présidence burkinabè en exercice du G5 Sahel et ses organismes partenaires ont décidé de poursuivre le dialogue dans le cadre d’une troisième conférence après celle de Bruxelles du 22 février 2018 et de Niamey du 21 janvier 2019.

Cette conférence qui tiendra en haleine les participants durant deux jours se focalisera sur trois aspects à savoir : la discussion sur le renforcement de la cohésion entre les FDS et les populations ; l’examen des enjeux du lien entre sécurité, développement et action humanitaire et la consécration d’une session aux partages d’expériences et de bonnes pratiques entre FDS et populations au sahel en matière de cohésion sociale.

Les initiateurs de cette conférence espèrent qu’elle contribuera à maintenir et à approfondir le dialogue entre toutes les parties prenantes, notamment les bonnes pratiques, l’appui aux organes du G5 Sahel et aux États membres.

Assata SINARE

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.