Burkina : signature d’une convention entre la commune de Ouagadougou et la CMA-BF.

Le maire de la commune de Ouagadougou Armand Béouindé a procédé ce jeudi 28 novembre 2019 à la signature d’une convention de 5ans avec la Chambre du Métier et de l’Artisanat du Burkina Faso (CMA-BF) à Ouagadougou. Cette convention permettra essentiellement à la CMA-BF de fournir des équipements scolaires à la mairie au profit des écoles de la localité.

La signature de la convention avec la Chambre de Métier et de l’Artisanat du Burkina Faso (CMA-BF) rendre dans le cadre de l’amélioration des équipement scolaires. Cela permet à la CMA-BF de soutenir de façon conséquente la commune de Ouagadougou dans ses projets de développement des infrastructures scolaires et des équipements scolaires. C’est une opportunité qui permettra à la chambre du métier et à certains artisans du Burkina Faso d’accéder à la commande publique.

Selon le président de la CMA-BF Jacque Anastase Sédogo, cette convention va renforcer le développement et l’autonomisation des artisans et des entreprises artisanales du Burkina. « Ce qui est très important, c’est qu’à travers cette action, nous allons avoir des actions de formation, d’encadrement, et des actions de formalisation pour permettre aux petites entreprises de se développer », a-t-il souligné.

Pour Armand Béouindé cette convention peut être le tampon entre la commune et tous les artisans. « Nous allons avoir à faire à une institution au lieu d’avoir à faire à une multitude d’entreprise ou d’artisans avec lesquels souvent le débat est difficile. Il faut que la qualité et les délais soient respectés, dès lors qu’il y a une commande », a noté M Béouindé. Pour lui, c’est la CMA qui aura la responsabilité de sélectionner les meilleurs artisans ou entreprises artisanales et garantir la qualité et les délais d’exécution. Le maire attend donc de la CMA- BF la satisfaction des clauses du contrat qui lient les deux institutions.

Les raisons qui ont justifié le choix du partenariat de la commune de Ouagadougou, sont entre autres le professionnalisme et le caractère faitière de la chambre de métier qui représente les intérêts de tous les artisans, la propension pour la qualité des biens et services à fournir et le rapport qualité prix.

La CMA-BF est une institution publique à caractère professionnel dont la mission est de promouvoir et développer le secteur de l’artisanat.

 

Laya Zonouhan

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.