Journées de l’entreprenariat burkinabè : Un tremplin idéal pour se lancer et réussir dans les affaires

La maison de l’entreprise du Burkina Faso a procédé à la cérémonie d’ouverture de la 14e édition des Journées de l’Entreprenariat Burkinabè (JEB) le mercredi 13 novembre 2019 à Ouagadougou. Cette initiative vise à renforcer le tissu économique burkinabè par le développement des relations d’affaires à travers la promotion des projets et la mise en contact des acteurs économiques. 

En vue de promouvoir l’entreprenariat agricole au Burkina Faso, les acteurs financiers et les porteurs de projets vont se réunir pour échanger pendant deux jours sous le thème : « Entreprenariat agricole, quelles opportunités pour les jeunes et les femmes » ? Le ministre de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles, Salifou Ouédraogo patron de cette cérémonie, par la voix de son représentant le ministre Arouna Kaboré a procédé au lancement des activités des Journées de l’Entreprenariat Burkinabè (JEB). Les participants vont discuter sur des thématiques liés aux mécanismes d’accompagnement et de financement, l’innovation technologique et l’amélioration de la production agricole au Burkina.

Selon la présidente du conseil administratif de la maison de l’entreprise Henriette Kaboré, des JEB se veut une expression de la synergie souhaitée entre les différents acteurs de développement du secteur privé pour un véritable rapprochement positif et pérenne pour des porteurs de projets et d’initiatives économiques.

Le directeur général de la maison de l’entreprise, Lancina Ki a souligné que la particularité de cette édition est que des rencontres B to B entre les institutions financières et les porteurs de projets sont prévues pour que ceux-ci aient une oreille attentive par rapport à leur projet. En plus, une nuit du mérite sera organisée pour rendre hommage et récompenser les méritants des acteurs privés.

Pour M Ki, beaucoup de jeunes veulent entreprendre mais le financement cause problème. « C’est pourquoi la maison de l’entreprise a trouvé un outil qui permet d’accompagner ceux qui sont à la recherche de soutien jusqu’à obtenir un financement », a-t-il assuré.  La structure a également mis en place un dispositif de sécurisation des documents d’affaires qui permet de lever les doutes sur ces documents afin que les porteurs puissent bénéficier aux financements. « Toute entreprise peut bénéficier de l’accompagnement de la maison de l’entreprise quel que soit son secteur d’activité », a clarifié M Ki.

Le ministre Salifou Ouédraogo a noté que le secteur agricole est considéré comme la locomotive de l’économie du Burkina Faso. Par la voix de son représentant, il a affirmé que son département est prêt à accompagner les acteurs du secteur privé qui souhaitent y investir afin de contribuer à la création de richesses et d’emplois avant de déclarer ouvertes les activités des JEB. Mme Kaboré a encouragé les jeunes et les femmes à oser entreprendre dans l’agriculture pour un Burkina meilleur.

 

                             Zonouhan LAYA

 

 

 

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.