Reconnaissance de mérite : 165 acteurs du monde de l’éducation décorés par l’État burkinabè

A l’occasion de  la 26ème l’édition de la journée mondiale des enseignants, 165 acteurs du monde de l’éducation ont été élevés soient 7 au rang d’officier et 158 au rang de chevalier  de l’ordre des palmes académiques pour leur abnégation au travail. Placée sous le thème : « Les jeunes enseignant(e)s : l’avenir de la profession », la cérémonie de décoration a eu lieu le mardi 29 octobre 2019 à Ouagadougou.

« Les jeunes enseignant(e)s : l’avenir de la profession », tel est le thème  de la 26ème édition de la journée mondiale des enseignants.

Selon le ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et la promotion des langues nationales, le Pr Stanislas Ouaro, ce thème est digne d’intérêt. « Face aux défis multiples de l’avenir, l’éducation apparait pour notre pays, comme un atout indispensable pour propulser le développement humain durable, progresser vers les idéaux de paix, de liberté, etc. », Justifie-t-il.

Ce développement durable n’est possible qu’avec un corps enseignant motivé et qui se renouvelle à travers des jeunes attachés aux vertus de la profession d’ enseignement.  Pour ce faire, les ministres en charge de l’éducation et de l’enseignement du Burkina Faso ont célébré et salué le travail remarquable que font les enseignant(e)s du pays. Cette considération s’est traduite par le couronnement de 165 acteurs du monde de l’éducation soient  7 au rang d’officier et 158 au rang de chevalier  de l’ordre des palmes  académiques pour leur abnégation au travail.

Le Pr Stanislas Ouaro invite les enseignant (e)s et les formateurs d’enseignants à partager leur capital d’expériences professionnelles avec les jeunes et les accompagner. En même temps, il attire l’attention de ces jeunes sur l’impérieuse nécessité du don de soi au quotidien s’ils veulent conquérir l’image de marque que leurs aînés ont su construire au métier d’enseignant.

Pour leur part, les récipiendaires ont affirmé leur remerciement et reconnaissance envers les autorités. « Aujourd’hui, je suis content que mes supérieurs aient reconnu le sacrifice que nous avons consenti durant tant d’années. Je voudrais dédier cette médaille que je viens de recevoir à ma famille, mes collègues, à ma femmes et mes enfants qui ont subi certainement les préjudices de mon service», laisse entendre l’un des décorés chevalier  de l’ordre des palmes académiques, M. Pascal Ouédraogo.

Également, Madame Ouédraogo Joséphine ajoute qu’elle a des sentiments de reconnaissance à la nation qui a voulu reconnaitre le travail qu’elle a abattu pendant près d’une quarantaine d’années. « C’est un immense plaisir pour moi que la nation reconnaisse ma valeur et m’accompagne à la sortie par cette distinction honorifique », dit-elle.

Au cours de la cérémonie une minute de silence a été observée en la mémoire de tout(e)s les enseignant(e)s qui ont été rappelé(e)s à Dieu.

En rappel la journée mondiale des enseignants a été proclamée 1994 par l’UNESCO et est organisée chaque 5 octobre.

ASSATA SINARE

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.