Nuits internationales de la plaisanterie 2019 : Des élèves du collège notre dame de Kolog-Naaba sensibilisés autour des valeurs de la parenté à plaisanterie

Le comité d’organisation des Nuits internationales de la parenté à plaisanterie a organisé une conférence au profit des élèves du collège notre dame de Kolog-Naaba le jeudi 24 octobre 2019 à Ouagadougou. Placée sous le thème : « la parenté à plaisanterie, facteur de cohésion sociale », cette conférence avait pour objectif de sensibiliser les élèves autour des valeurs de la parenté à plaisanterie afin de promouvoir la cohésion sociale.

Elles étaient très nombreuses ces élèves à prendre part à la conférence initiée par le comité d’organisation des nuits internationales de la parenté à plaisanterie. Cette conférence a été animée par le Pr Alain Joseph SISSAO au collège notre dame de Kolog-Naab.

Dans sa communication, il est ressorti que l’alliance à plaisanterie tout comme la parenté ont des valeurs éducatives. En effet, elles permettent selon Pr SISSAO d’anticiper les conflits, de renforcer la cohésion à travers une assistance mutuelle des amis à plaisanterie. Pour lui, elles développent une forme d’humour social qui permet de dédramatiser les conflits.

Il faut noter que dans l’alliance à plaisanterie, il y a des mots et des interdits. Il s’agit de  l’interdit de saigner (ne jamais blesser, ni faire la bagarre avec son ami a plaisanterie); l’interdit de designer les défauts physiques de l’autre. Il y a aussi l’interdit au mariage pour certains groupes  tels que les Peuls et les Yadsés et l’interdit d’insulter la mère de votre ami à plaisanterie parce que l’alliance à plaisanterie se pratique avec les ancêtres de la lignée paternelle.

Pour impliquer la jeunesse aux valeurs de l’alliance à plaisanterie,  le conférencier a conseillé  d’intégrer les valeurs traditionnelles et endogènes de la société dans le système éducatif à travers une éducation citoyenne aux vertus de la parenté à plaisanterie, des conférences/ débats, la production de pièces théâtrales, etc.  « Cela suscitera chez les jeunes un esprit de tolérance », confirme-t-il.

Les élèves ont rassuré avoir beaucoup appris sur les valeurs de la parenté à plaisanterie au cours de cette conférence. « Avant, je ne comprenais pas pourquoi certaine personnes tenaient des injures envers d’autres personnes mais ce soir j’ai su que c’était tout juste de la plaisanterie », dit une élève de la 1ère A4, Sankara Zénabo. Elle aimerait que l’on face la promotion de cette pratique dans d’autre établissement si possible au Burkina.

 

Le Pr Joseph SISAO  confirme  que le Burkina Faso  regorge une richesse extraordinaire  de valeurs léguées par les ancêtres et qui doit être perpétuée à travers la pratique des alliances à plaisanterie qui permettra une cohésion sociale et un vivre ensemble.

ASSATA SINARE

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   

1 thought on “Nuits internationales de la plaisanterie 2019 : Des élèves du collège notre dame de Kolog-Naaba sensibilisés autour des valeurs de la parenté à plaisanterie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.