Burkina Faso- Union Européenne : M. Thierry Barbé en fin de mission reçoit une distinction honorifique du Burkina Faso

Le chef de coopération  de la délégation de l’Union Européenne M. Thierry Barbé en fin de mission a reçu une distinction honorifique ce mercredi 09 octobre 2019 à Ouagadougou. L’impétrant a reçu des mains du ministre de l’économie, des finances et du développement, M. Lassané Kaboré  l’insigne « d’Officier de l’Ordre de l’Etalon » pour le travail abattu dans le cadre de la dynamique de coopération entre le Burkina Faso et l’Union Européenne (UE).

Le gouvernement burkinabè par cette action salutaire entend traduire ses reconnaissances à M. Thierry Barbé et son équipe ainsi que l’Union Européenne pour le service rendu à la Nation entière.

Thierry Barbé n’a pas été qu’un diplomate chevronné et engagé pour le Burkina Faso. Sportif de haut niveau, M. Barbé a donné de son temps, de son énergie et a mis sa grande connaissance de la discipline Rugby au service du Burkina Faso, une  aide qui a valu au Rugby burkinabè un rayonnement avec les nombreux succès.

Pour le ministre de l’économie Lassané Kabaoré, c’est un honneur de décerner cette médaille à l’impétrant au nom du peuple burkinabè. Il ajoute : « je voudrais vous féliciter au nom du gouvernement et l’excellence des relations avec l’UE. Votre engagement a beaucoup contribué à la mobilisation des ressources supplémentaires auprès de l’UE. Je ne doute pas que vous resterez parmi ces personnes qui aiment notre pays et qui partage ses nobles ambitions ». Avant de mettre fin à son allocution, le ministre a tenu à souhaiter bonne suite de carrière à M. Thierry Barbé.

Thierry Barbé se dit honoré par cette reconnaissance des hommes et des femmes du Burkina Faso. Il soutient avoir beaucoup appris avec le Burkina Faso et reste persuadé que le peuple burkinabè va continuer à affirmer les qualités de sa culture face à cette crise sécuritaire parce qu’il y a de la détermination et il est fier d’avoir été au Burkina. Du reste, il affirme être ouvert depuis Bruxelles au Burkina Faso. Il ajoute qu’il a juste travaillé à sa façon avec le Burkina et espère qu’il y aura une continuité. Selon lui, il ne s’agit qu’un « faux départ ».

Ismaël KIEKIETA

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.