Burkina Faso : l’édition 2019 des Journées Nationales de la Qualité et le Prix Burkinabè de la Qualité se déroulera du 15 au 18 octobre 2019 à Bobo Dioulasso

Le Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat (MCIA) a organisé une conférence de presse le 07 octobre 2019 à Ouagadougou. Cette conférence intervient pour informer le public burkinabè du déroulement de la 29e édition de la Journée Nationale de la Qualité (JNQ) et de la 8e édition du Prix Burkinabè de la Qualité (PBQ), prévues du 15 au 18 octobre 2019 au Palais de la culture de Bobo Dioulasso. Cette conférence a été animée par le secrétaire général du MCIA M. Boubacar Traoré.

Les Journées Nationales de la Qualité et le Prix Burkinabè de la Qualité, édition 2019 sont placées sous le thème : « Faire de la culture de qualité le levier de la transformation structurelle de notre économie ». Le coût global de ces deux évènements est estimé à 97.837.500 FCA et est financé par l’Etat burkinabè et ses partenaires. Ces journées offrent de partage d’expérience entre les gouvernants, les producteurs et les consommateurs. La JNQ et le PBQ se sont fixé des objectifs à cette édition. Il s’agit entre autres d’encourager la mise en place de la démarche qualité dans les organismes ; de reconnaitre les mérites des organismes privés et publics performants au plan national et de valoriser les performances en matière de qualité et l’image de marque des meilleurs organismes par l’octroi de récompenses.
Le PBQ apparait comme un véritable outil pour l’opérationnalisation du PNDES. Pour le SG du MCIA, M. Boubacar Traoré, la qualité est au cœur du développement des entreprises pour augmenter les parts de marché. Il ajoute que ces deux évènements vont amener les entreprises à s’inscrire dans la démarche qualité. « L’intérêt pour une entreprise de participer à cette journée, c’est de s’exercer et de se faire évaluer par des auditeurs. Pour cette édition, il y a 20 entreprises en compétition, reparties en 3 catégories. La catégorie C s’inscrit à 75000 CFA pour une entreprise de 20 employés, la catégorie B à 125000FCFA pour une entreprise de 100 employés et la Catégorie A à 300000 CFA pour une entreprise de plus de 100 employés ». Dixit le SG.
En rappel, Il est prévu à cette activité des formations, des sensibilisations, des visites d’entreprises et des expositions.
Ismaël KIEKIETA

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.