Burkina: Cérémonie d’ouverture de la 1ère édition de la Semaine burkinabè de l’intelligence économique 

La cérémonie d’ouverture de la 1ère édition de la Semaine burkinabè de l’intelligence économique (SBIE)  s’est tenue ce lundi 7 octobre à Ouagadougou. Placée sous le thème : « Intelligence Economique : Etats des lieux, défis et enjeux pour les entreprises », cette édition vise à préparer en amont les entreprises pour affronter le futur.

La 1ère édition de la Semaine burkinabè de l’intelligence économique (SBIE)  a été mise en place  par la chambre de commerce et d’industrie du Burkina  ce lundi 7 octobre 2019 à Ouagadougou. L’objectif visé par l’SBIE   est de préparer en amont les entreprises afin qu’elles puissent  affronter le futur. Prévue pour se tenir du 7 au 17 octobre 2019 à Ouagadougou, cette édition a été placée sous le thème : « Intelligence économique : états des lieux, défis et enjeux pour les entreprises ».

Pendant une semaine, les acteurs du monde de l’économie  et les participants échangeront sur des thématiques liées à l’intelligence économique. En tout, quatre nationalités à savoir  le  Niger, le Togo, la France et le  Maroc ont pris part à cette cérémonie et plus d’une quarantaine d’entreprise se sont déjà inscrites pour  y prendre  également part.

 

Selon le représentant du ministre du commerce, Boubacar TRAORE, l’intelligence économique est une technique qui utilise un ensemble de rudiments qui permet aux entreprises d’anticiper, de savoir ce dont leur marché à besoin et évidemment de se protéger. 

Cette semaine est une occasion pour les cadres et les dirigeants des entreprises  de  renforcer leurs connaissances sur des concepts,  des techniques et des pratiques qu’il convient de banaliser. C’est-à-dire de les rendre accessible au plus grand nombre. La mondialisation  ayant accru la pression de la concurrence sur les pays et sur les entreprises, seules les entreprises proactives et innovantes tireront leur épingle du jeu de la compétition internationale en saisissant les meilleures opportunités au bon moment.  Boubacar TRAORE affirme  que pour y parvenir, les entreprises ont besoin  d’informations stratégiques.   C’est ce qui explique cette phrase du représentant du président de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina (CCI-BF), Sékou Oumar Doudou DOUMBIA : « Si vous n’avez pas l’information, cela veut dire que votre secteur est voué à l’échec avec l’évolution de ce monde actuel ».

L’organisation biennale de l’SBIE vise de façon générale à contribuer à la promotion de la pratique de l’intelligence économique au Burkina Faso et dans la sous-région. Le président de la CCI-BF voudrait qu’au-delà de cet restreint des praticiens de l’intelligence économique, la SBIE soit un tremplin pour une plus grande prise de conscience sur les enjeux de la maitrise de l’information stratégique pour la compétition des économies Burkinabè.

 

ASSATA SINARE

 

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.