ENAREF: 377 récipiendaires reçoivent leurs diplômes de fin de formation

La cérémonie de sortie officielle de la 30e promotion des élèves de l’École nationale des régies financières (ENAREF) a eu lieu ce vendredi 04 octobre 2019 à Ouagadougou. Placée sous le patronage du Président de l’assemblée nationale M. Bala Sakandé, cette promotion est baptisée « défi ».

Placée sous le thème : « place et rôle des sortants de l’ENAREF dans l’amélioration des performances du Ministère de l’Économie, des finances et du développement (MINEFID) », la cérémonie a été parrainée par le ministre des affaires étrangères et de la coopération régionale M. Alpha Barry. En tout, 377  élèves du cycle A, B et C ont reçu leurs diplômes après deux ans de formation pour les uns et trois ans pour les autres. Les récipiendaires en retour ont remis des tableaux à leur parrain, et aux représentants des structures partenaires en guise de remerciement.

 

Le major de la promotion, Lassina Dao du cycle C sort avec une moyenne de 18, 04. L’un des lauréats, Mossé Francise du cycle A, option comptabilité affirme qu’il est très heureux de recevoir son diplôme des mains de différentes autorités présentes à cette cérémonie. « Notre souhait c’est de pouvoir satisfaire les citoyens à travers les services  que nous allons rendre. Pour rendre performant le ministère des finances, nous pensons qu’il faut  un système de management », ajoute-il.

Face aux défis sécuritaires, le parrain de la cérémonie Alpha Barry dit qu’il faut beaucoup de moyen pour faire face à la guerre et aux besoins humanitaires des déplacés. Pour ce faire, il souhaite que ses filleuls travaillent dans la dignité, la tolérance et qu’ils aient un bon dialogue entre eux pour le bon fonctionnement de leur ministère.

Selon la représentante du ministre de l’économie, des finances et du développement, Édith Yaka, l’ENAREF apparait comme la réponse du gouvernement burkinabè dans le domaine des finances. « Dans l’analyse du nombre d’observateurs  avertis des questions de développement et de performance organisationnelle, il ressort que la méconnaissance de la valeur et du rôle du capital humain est la principale cause des échecs et de l’inefficacité dans la gestion de nos administrations publiques et privés en Afrique », a-t-elle souligné.

L’ENAREF a pour vocation non seulement d’appuyer la formation digitale aux agents des administrations économiques et financières mais aussi de développer des sessions de formation continues aux profits des agents en activités et désireux d’améliorer leurs capacités d’intervention.

Laya Zonouhan

 

 

 

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.