Culture : 1ère édition de FESTIM de Tenkodogo prévue pour bientôt

La promotrice du Festival international de mode de Tenkodogo (FESTIM/TENKO)   a organisé une conférence de presse le jeudi 19 septembre à Ouagadougou pour informer la population de la tenue de la première édition dudit festival. Cette édition qui se tiendra du 27 au 29 septembre prochain à Tenkodogo aura pour principale activité, le défilé de mode.

 

Promouvoir la crédibilité des stylistes africains, favoriser l’émergence d’une industrie africaine de la mode et du textile dans la région, sont  les objectifs visés par le Festival international de mode de Tenkodogo (FESTIM/TENKO). Un évènement à la croisée  d’enjeux culturels, artistiques et économiques, cette 1ère édition va réunir les professionnels Ouest-africains de la mode et de la filière du textile traditionnel pour réfléchir sur une nouvelle étape de production et de mise en place d’une industrie de textile traditionnel.

Selon la promotrice de FESTIM/TENKO Sylvie Koudougou, le défilé sera axé sur le textile traditionnel qui mettra à l’honneur, une mode africaine décomplexée faisant preuve d’une grande créativité. «Des stylistes reconnus de la sous-région Ouest-africaine donneront un éclat particulier au festival », a-t-elle précisé.

Sylvie Koudougou entend apporter sa contribution à l’émergence d’une filière textile viable, pourvoyeuse d’emplois, porteuse de valeurs culturelles fortes de l’Afrique notamment du Burkina Faso. La styliste ambitionne de faire du FESTIM/TENKO, une plate-forme majeure de rencontre, d’échange, de réflexion des professionnels de la mode et de la filière du textile traditionnel. Au-delà de la mode, la promotrice compte venir en aide aux jeunes filles déscolarisées par la mise en place à Tenkodogo, d’un centre de formation professionnelle qui leur sera dédié.

Après avoir acquis les fondements de la couture au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire, Sylvie Koudougou initiatrice du  FESTIM/TENKO est une passionnée de mode qui depuis 2012 s’est engagée résolument dans le stylisme et a créé sa marque Merveille Confection pour exprimer sa sensibilité propre.  Selon elle, la tenue régulière du Festival international de mode de Tenkodogo permettra à long terme de contribuer à la réflexion sur les conditions d’émergence d’une industrie viable du textile traditionnel au Burkina et en Afrique de l’Ouest, d’affirmer de la créativité des stylistes africains, de renforcer l’offre culturelle au Burkina Faso et plus particulièrement celle de la région du Centre-Est, ainsi que le  renforcement du développement touristique de la région du Centre-Est.

Zonouhan Laya

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.