Intoxication alimentaire : Le Ministère de la santé réagit

Suite à l’intoxication alimentaire qui a causé la mort de 13 personnes  à Lapiou dans la commune de Dydir dans le Sanguié le 1er septembre 2019, dernier, et également le cas de Nayemtenga dans la province du Kouritenga, qui a causé cinq (5) décès, survenu le 9 septembre passé, le ministère de la santé a organisé une conférence de presse ce mercredi 11 septembre  2019 à Ouagadougou.  Cette conférence a  pour but de faire le bilan de la situation et d’indiquer les règles de conduite à tenir par la population.

 

13 personnes issues d’une même famille  ont perdu la vie suite à ce drame causé par la consommation de mets locaux contaminés par les  pesticides. Ce drame est survenu à Lapiou, village de la commune de Dydir dans le Sanguié le 1er septembre dernier.

Aussi, dans la soirée du lundi 9 septembre 2019, le ministère de la santé a été une fois de  alerté par la direction régionale de la santé du Centre-Est de cas de décès inhabituel dans le district sanitaire de Pouytenga. Il s’agissait des patients provenant du village de Nayamtenga, localité située dans la commune d’Andemtenga dans la province du Kouritenga.

Cela a ainsi causé la mort de cinq(5) personnes  et 14 autres personnes sont concernées. L’intoxication alimentaire d’une telle anvergure a été suspectée comme cause probable de ces décès après une première investigation rapide faite par une équipe du district sanitaire de Pouytenga.

« De même qu’à Dydir, des équipes d’investigation multidisciplinaires sont actuellement déployées sur le terrain afin d’identifier et de préciser les causes réelles de ces décès. La prise en charge sanitaire des patients est assurée au CMA de  Pouytenga et à Ouagadougou »  a rassuré le  ministre de la santé Claudine Lougué/Sorgho. Elle a ajouté que les restes des denrées alimentaires suspectés ont été sécurisés et un appui psychologique a été apporté aux familles.

Le ministère de la santé a, au nom du gouvernement burkinabè, présenté ses “condoléances les plus attristées“ aux familles éprouvées et a rassuré qu’il poursuit des actions pour une prise en charge adéquate des patients.

Le ministère recommande  quelques règles de conduite à tenir par la population entrant dans le cadre de l’hygiène, de protection et de prévention. Il s’agit : du lavage des mains pendant les moments critiques, après manipulation de produits chimiques,  du lavage soigneux des aliments avec de l’eau propre avant leur préparation,  le respect des bonnes pratiques de conservation des aliments,  le recours  immédiat à un agent de santé en cas d’exposition à de produits toxiques ou en cas de maladie, le maintien des insectes, des rongeurs et des autres animaux à l’écart des aliments et de la cuisine.

Assata SINARE

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.