Affaire du retrait de noms sur la liste des boursiers hors Afrique : La  directrice générale du CIOSPB  donne sa version des faits

Suite à la question du retrait des (5) cinq noms sur la liste des boursiers hors Afrique,  une équipe du magazine Cité Elégance a rencontré la  DG du Centre national de l’information, de l’orientation scolaire et professionnelle et des bourses (CIOSPB), Lydia Rouamba, afin qu’elle livre sa version des faits, le 5 septembre 2019 dernier.

Interrogée sur la question du retrait des 5 noms sur la liste des boursiers hors Afrique, la directrice du CIOSPB, Lydia Rouamba, a donné les raisons qui les ont poussés à procéder au retrait de ces noms. En effet le décret n° 2017-1246/ PRES/PM/MESRSI/MINEFID/MFPTPS/MJFP/MAECBE du 28 décembre 2017 à son article 47 stipule que les étudiants boursiers de cycle licence conservent leurs bourses s’ils sont inscrits en master au cours de l’année académique suivant celle de l’obtention du diplôme.

Alors, la commission du CIOSPB s’est réunie le lundi 26 aout dernier et a délibéré sur les dossiers de demande de bourse nationale pour les études hors de l’Afrique. Au cours des échanges, la DG a insisté sur le fait que tous les  étudiants prennent part à toutes les commissions au CIOSPB et que cela se fait de façon transparente. Au cours de cette session, certains étudiants ayant bénéficié du renouvellement de la bourse pour des études en master 1 au Burkina Faso ont été identifiés et retirés de la liste des demandeurs. Les résultats ont été affichés le jeudi 29 aout dernier dans l’après-midi, sous réserve d’un contrôle approfondi.

Dès le vendredi 30 aout, après vérification et contrôle approfondi, les services techniques du CIOSPB ont détecté sur la liste des admis à la bourse master 1 hors Afrique 2019-2020 (5) étudiants déjà attributaires de la bourse  nationale pour des études de même niveau (MASTER) au titre de l’année académique 2018-2019 au Burkina Faso. C’est pourquoi la liste a été retirée du tableau d’affichage et aucune attestation n’avait été délivrée à ce moment à un étudiant.  « A aucun moment ces étudiants n’ont reçu d’attestation  de bourse », affirme la DG.

Le lundi 02 septembre, la commission a, à nouveau siégé pour apporter les correctifs conformément aux textes règlementaires et les cinq étudiants détectés ont été retirés de la liste pour se conformer aux règles. Étant donné qu’un seul étudiant ne peut cumuler deux bourses ou encore abandonner une et prendre l’autre.

 

Les nouveaux résultats ont été affichés le mardi 03 septembre dernier et les responsables ont affirmé qu’ils ont notifié aux cinq étudiants qu’ils ne pouvaient pas bénéficier d’une bourse de master hors Afrique car ils étaient déjà bénéficiaires d’une bourse de master au Burkina Faso et qu’ils ont même été payés. La DG a laissé entendre que le même jour, elle a reçu les intéressés et elle leur a présenté des excuses et leur a expliqué les raisons pour lesquelles la commission est revenue sur le premier résultat et que les étudiants ont même proposé de rembourser ce qu’ils ont perçu pour pouvoir bénéficier des bourses hors Afrique. Mais  qu’elle leur a fait comprendre que ce  n’était pas possible car il faut qu’ils terminent leur cycle de master et revenir postuler à des bourses de doctorat hors Afrique.

Elle a aussi mentionné qu’il est important de  porter à la connaissance de tous que le problème s’est posé au niveau master et non au niveau doctorat parce qu’au master, la bourse des étudiants de cycle licence sont simplement renouvelées alors qu’au cycle doctorat, ils doivent, à nouveau, postuler à une nouvelle bourse.

Assata Sinaré

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.