Déchets plastiques : le Parc Urbain Bangr Weogo menacé

Ce vendredi 2 août 2019, une équipe du Magazine Cité Elégance a fait une randonnée tout au long du Canal de Zogona qui finit sa course dans le Parc Urbain Bangr Weogo. L’objectif de cette sortie était de toucher du doigt l’état dudit canal en ces temps de pluies et souligner le danger qui plane sur cette réserve forestière de la ville de Ouagadougou. C’est fort déplorable que le canal soit débordé de bidons et de sachets plastiques qui menacent directement la vie de la forêt. A qui incombe cette responsabilité ? Quels sont les conséquences de ces déchets sur l’environnement et particulièrement sur le poumon de la capitale burkinabè ?

La population de Ouagadougou semble restée indifférente face au mot d’ordre du nouvel an du bourgmestre de Ouagadougou, M. Armand Beouindé, à savoir la participation citoyenne à la salubrité de la ville en 2019. En effet, le canal qui passe par l’Université Joseph Ki-Zerbo pour se jeter dans le parc Bangr Weogo sert à conduire les eaux de ruissellements, de pluies et les eaux usées afin de réduire les risques d’inondations. Force est de constater que cette canalisation, avec l’indifférence des municipalités, sert de poubelles pour certains citadins. L’incivisme quand il nous tient!

Des sachets plastiques, des bidons de boissons, des pneus, de vieilles chaussures, tel est le spectacle désolant qu’offre le canal qui relie le parc urbain. Selon un fleuriste situé au bord du canal, c’est ainsi chaque année pendant la saison pluvieuse et c’est une situation que nous déplorons. Il ajoute : « Je suis au bord du canal depuis pratiquement plusieurs années en tant que fleuriste. La pollution du canal est une réalité chaque année pendant la saison des pluies. Depuis que je suis là, aucune autorité municipale n’est venue curer les déchets du canal. Il y a des crocodiles dans le canal et Dieu seul sait ce que ces déchets plastiques peuvent causer à ses animaux ».

Les autorités municipales sont en partie responsables de cette situation inquiétante des déchets qui menacent la survie du canal. L’endroit où les déchets stagnent est le nid des crocodiles. Il y a lieu de parer au plus urgent. Même si la mairie travaille et injecte des millions pour curer les caniveaux, il y a des failles à quelques endroits. La commune de Ouagadougou ne doit pas tolérer certaines pratiques inciviques, elle doit user des mesures fermes pour sanctionner les fautifs.

Situé au cœur de la ville, le parc est le poumon vert de la capitale du Burkina Faso. Mais aujourd’hui ce parc est sérieusement menacé par les actions anthropiques et les actes anti-écologiques. La faune et la flore sont victimes de nombreuses attaques et pratiques néfastes de la part des citadins.

S’occuper soigneusement de ses déchets, c’est une responsabilité écologique, qui sauve des milliers de vie, végétale et animale. Tous les acteurs engagés dans la protection et la promotion de l’écologie en milieu urbain sont fortement interpellés. Bangr Wéogo est un patrimoine communal à protéger vaille que vaille : there is no alternative !

Ismaël Kiekieta et Laya Zonouhan

www.pdf24.org    Send article as PDF   

1 thought on “Déchets plastiques : le Parc Urbain Bangr Weogo menacé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.